« F-35 british abattu par Su-30 »

« F-35 british abattu par Su-30 »

Le F-35 britannique se serait écrasé lors d'une opération visant à intercepter le Su-30 russe.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : publication militaire chinoise, a affirmé, samedi 27 novembre, que le crash de l’avion de chasse britannique F-35 survenu en Méditerranée était dû aux tentatives du pilote pour intercepter un avion de chasse russe de type Sukhoi.

La tentative du pilote de chasse britannique F-35 d'intercepter un avion de chasse russe Su-30 s'est terminée par le crash de l’avion de cinquième génération en Méditerranée au large des côtes de Chypre et de l'Égypte, a indiqué Sohu.

En effet, l'avion de chasse britannique F-35 tentait très probablement d'affronter le Sukhoi-30 sur la base aérienne russe de Hmeimim en Syrie, soit pour contrôler la situation dans la région soit pour s'entraîner, a précisé Sohu en ajoutant que l’avion s’est écrasé probablement en raison d’un défaut technique survenu pendant le vol suite à une erreur commise par le pilote.

Plus tôt, le secrétaire d'État à la Défense Ben Wallace avait annoncé de manière inattendue les opérations menées par avions de chasse britanniques basés sur le porte-avions HMS Queen Elizabeth pour affronter des avions militaires russes.

Le secrétaire britannique à la Défense a implicitement confirmé les données, déclarant qu'un total de 30 tentatives ont été effectuées pour intercepter des avions russes lorsque des navires de l'OTAN sont rentrés en Europe depuis le Pacifique via la mer Méditerranée.

L'absence de commentaire officiel de la part de Londres s’explique principalement par la crainte de la divulgation de l’inefficacité du F-35 suite à la publication des informations qui risquent de provoquer l’opinion publique britannique.

Sans entrer dans les détails, le ministère britannique de la Défense a fait état du lancement d’une enquête plus approfondie sur l'accident d'avion ; Sky News écartant toute possibilité qui laisse croire à une action hostile.

A noter que la marine britannique a une forte présence en mer d’Oman. Selon ses propres aveux, réitérés à plusieurs reprises, l’objectif de sa présence est de fournir un soutien militaire aux missions américaines dans la région.

Peu de temps avant que Londres envisage de tripler la taille de sa base militaire à Oman, le ministre britannique de la Défense a déclaré que « l'amitié à long terme entre la Grande-Bretagne et les États du golfe Persique est plus importante que jamais ». Soulignant les intérêts communs en matière de défense et de sécurité, il a qualifié d’« essentiel », le travail conjoint avec les alliés arabes pour la « stabilité régionale et mondiale ».


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE