Chine/Iran: le coup "hypersonique"?

Chine/Iran: le coup

Aux Etats-Unis d'Amérique il y a des voix qui exigent désormais que les sites nucléaires iraniens soient frappés à coup de bombe de plus de 2 tonnes, car ce serait là "la meilleure manière pour s'en débarrasser une bonne fois pour toute du nucléaire iranien" quitte à désarmer à jamais l'Iran.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : lUn ex diplomate comme le Sioniste Denis Ross ne va pas d'ailleurs par quatre chemin pour dire qu'il faut armer l'entité sioniste de ce genre d'engin, façon de l'aider à neutraliser l'Iran. Or ce genre de menaces qui pourrait paraître complètement folles ne sont guère tenue à la légère par les Iraniens qui pour avoir raffiné l'art de la guerre au Moyen Orient, à l'aide d'une finesse et d'une subtilité qui leur sont propres et qu'illustrent ces essaims parfaitement harmoniques des drones intelligents s'abattant là où il faut et quant il faut sur la cible ennemie, n'en restent pas moins étrangères aux armements bien plus lourds genre ce missile hypersonique chinois qui a mis depuis son apparition en octobre les Yankee sens dessus dessous. Au fait des missiles "hypersoniques", l'Iran n'y est pas totalement étranger mais une coopération plus rapprochée avec la Chine qui suit avec un intérêt à chaque fois renouvelé le face-à-face  USA/Axe de la Résistance, pourrait parfaire les missiles iraniens.

En Iran, le coup hypersonique chinois et surtout la réaction US ont été largement évoqués dans la presse: le Pentagone a récemment découvert que la Chine a testé avec succès un missile hypersonique en orbite, capable de porter des ogives nucléaires. Les Américains semblent avoir d’ores et déjà perdu la bataille d'intelligence artificielle. et c'est cela qui pourrait servir d'exemple à suivre pour l'Iran, titrait un quotidien de gros tirage. " Le département américain à la Défense et ses experts militaires sont dans un état d'hystérie après avoir découvert que la Chine a réussi à lancer un missile cinq fois plus rapide que le son, capable d'emporter des ogives nucléaires, alors que le dernier essai de missile américain a échoué à cet égard. Pire encore, l'armée américaine ne dispose pas de systèmes de défense capables de faire face à ce type de missile, du moins pour le moment, écrit le journal avant de poursuivre : 

"Certes, la Chine a officiellement démenti le lancement de ce type de missile, mais le journal britannique Financial Times a confirmé que le missile était surveillé par des satellites occidentaux et qu’il était capable de faire deux orbites autour du globe à basse altitude. La Chine a la capacité de livrer 100 ogives nucléaires aux États-Unis et que ce genre de missiles ne peuvent pas être détectés ni abattus. Les sources ont déclaré à Financial Times que le planeur hypersonique avait été transporté par une fusée Longue Marche, dont les lancements sont généralement annoncés, alors que le test d'août a été gardé secret.


Les tests réussis de ce type de missile confirment que la Chine est loin devant les Américains dans l’actuelle course aux armements, ce qui signifie que toute confrontation militaire américano-chinoise en Extrême-Orient pourrait ne pas avoir de résultats pour le compte des États-Unis. D’autant plus que certains rapports de renseignement disent que la Corée du Nord, l'allié le plus important de la Chine, a acquis la technologie de missiles sophistiqués. En voici une chose qui pourrait intéresser l'Iran qui après fait confiance aux Américains et aux Européens a été lourdement trahi et qui continuent à l'être alors meme que les Etats Unis refusent toujours de rallier le PGAC qu'ils ont foulé au pied, et partant de lever les sanctions contre l'Iran".

Tout laisse donc croire que la Chine qui a dépassé les États-Unis sur le plan économique a déjà fait de même ou ne va pas tarder à le faire sur le plan militaire et notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle ; les États-Unis ayant perdu leur supériorité sur l’échiquier international en faveur de ce féroce concurrent chinois, pourrait, pourquoi pas être pris de court aussi par l'Iran comme ils sont pris au dépourvu à chaque attaque de la Résistance contre leurs intérêts. Une loi du Parlement iranien a autorisé l'Iran à enrichir son uranium jusqu'à 90 pourcent et de s'imposer comme un Etat au seuil nucléaire. Certes on ne veut pas la bombe nucléaire mais rien ne dit qu'il est interdit à l'Iran d'avoir des missiles hypersoniques. D'ailleurs, en décembre 2020 et lors d'un de ses méga exercices, le CGRI a dévoilé un prototype nouveau de sa gamme Fateh 110 : Zolfaghar avec un blunt ou nez pointu et émoussé, ce qui signifie scientifiquement que l'engin  a une vitesse de plus Mach5. Cela veut dire que l'Iran s'est déjà engagé sur cette voie et pourquoi pas, davantage de coopération militaire avec la Chine, pourrait accélérer les choses, d’autant plus que le chef d'état major iranien en récente visite au Pakistan et en Russie a prouvé effectivement l'intérêt du nouveau président pour la diplomatie dite militaire et que ce genre de tournée pourrait très bientôt renouvelée avec une "spéciale étape chinoise". conclut le journal.

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114