Agence de presse AhlulBayt

la source : ABNA
dimanche

2 juin 2024

18:43:33
1463027

20 candidats s'inscrivent au 4ème jour des élections présidentielles en Iran

Au quatrième jour de l'enregistrement des candidats pour les élections présidentielles de juin en Iran, 20 autres candidats se sont inscrits, portant le nombre total de candidats à 37.

Agence de presse AhlulBayt (ABNA) : « Aujourd'hui, 57 candidats se sont présentés [au ministère de l'Intérieur], dont 7 femmes et 50 hommes, et 20 d'entre eux se sont inscrits », a annoncé dimanche le porte-parole du Comité électoral iranien, Mohsen Eslami.

Le porte-parole du corps électoral a précisé que sur les 137 candidats à la présidence, composés de 15 femmes et 122 hommes, 37 personnes au total se sont inscrites au cours des quatre derniers jours et demain, lundi, sera le dernier jour d'inscription, il ajoute.

L'ancien président conservateur Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013) fait partie des personnalités les plus connues qui se sont inscrites ce dimanche comme candidat à l'élection présidentielle anticipée du 28 juin.

Mohamad Mehdi Esmaeili, homme politique et universitaire qui a été ministre de la Culture et de l'Orientation islamique (2021-2024) sous la présidence de Seyed Ebrahim Raissi, et Mahmud Sadeqi, recteur de la prestigieuse université de Téhéran, sont deux autres personnalités connues qui ont officiellement inscrit aujourd'hui dans la course à la présidentielle.

La candidature des candidats doit être approuvée par le Conseil des Gardiens, un organe dont la fonction est d'approuver ou d'opposer son veto aux lois approuvées au Parlement et par les candidats politiques.

« Le processus de sélection durera sept jours, puis les candidats qualifiés disposeront de près de deux semaines pour la campagne électorale », a déclaré Ahmad Vahidi, ministre iranien de l'Intérieur, à la télévision d'État. Le Conseil des gardiens publiera la liste des candidats qualifiés le 11 juin.

Celui qui remportera les élections du 28 juin achèvera un cycle complet de quatre ans à la tête du gouvernement.

L'Iran a été contraint de convoquer des élections anticipées lorsque l'ancien président Seyed Ebrahim Raissi a perdu la vie, ainsi que son entourage, dans un tragique accident d'avion le 19 mai dans le nord-ouest du pays.

Fin/229