Agence de presse AhlulBayt

la source : ABNA
samedi

11 mai 2024

19:08:58
1457817

Yémen : l’Occident cherchait à dominer les pays musulmans et leurs richesses

Le leader du mouvement populaire Ansarollah du Yémen, Seyed Abdulmalik Badreddin al-Houthi, prononce un discours à l'occasion de l'anniversaire du « Cri contre les arrogants ».

Agence de presse AhlulBayt (ABNA) :  Dans des déclarations faites ce samedi, le dirigeant yéménite a averti que les ennemis avançaient selon un long programme d'attaque contre la communauté islamique, ajoutant que la conspiration occidentale, sous prétexte de "lutte contre le terrorisme", cherchait à occuper les pays islamistes et à contrôler leur personne.

Il a ajouté qu'après le 11 septembre, les Américains ont formé une coalition internationale et ont lancé une propagande massive, des intimidations et une attaque médiatique planifiée contre le Yémen.

« La conspiration occidentale tentait d’occuper les pays islamiques et de dominer leurs nations et leurs richesses sous prétexte de lutter contre le terrorisme », a-t-il souligné, soulignant que les puissances hégémoniques occidentales ciblent l’identité des musulmans.

À cet égard, il a dénoncé le fait que la plupart des régimes régionaux ouvraient la voie aux États-Unis pour qu’ils fassent ce qu’ils voulaient, d’une manière qui leur permettait d’atteindre facilement leurs objectifs.

« Certains régimes et gouvernements demandent aux États-Unis de les protéger et de leur offrir tout en échange de leur accord à le faire », a-t-il répudié.

En ce sens, il a critiqué le fait que la peur des États-Unis et devenue un État qui domine certains dirigeants, fonctionnaires et élites, et que cet État s’est étendu au peuple.

« Dans de nombreux pays arabes, si une manifestation a lieu en soutien au peuple palestinien, elle est réprimée et attaquée », a-t-il contesté.

Le fait que les régimes ciblent leur peuple pour soutenir la Palestine montre la vérité sur l'étendue des liens de ces régimes avec les Américains et leur manque d'intérêt pour les problèmes de la communauté islamique et de la nation palestinienne, a-t-il expliqué au respect.

En fin de compte, Al-Houthi a noté qu’il y avait aussi « une tentative de maintenir tout le monde au Yémen dans un état de capitulation et de garder l’arène ouverte aux Américains ».

Depuis le début des attaques israéliennes contre la bande de Gaza, le Yémen a exprimé sa solidarité avec le peuple gazaoui et a mené plusieurs opérations militaires contre des cibles israéliennes.

Le Yémen a attaqué des navires israéliens et d'autres navires naviguant dans la mer Rouge et le détroit de Bab el-Mandeb à destination des territoires palestiniens occupés avec des barrages de missiles et de drones, et s'est engagé à poursuivre ses opérations jusqu'à ce qu'Israël mette fin à sa brutale campagne d'agression contre Gaza, qui a coûté la vie à plus de 34 900 Palestiniens.

Fin/229