Agence de presse AhlulBayt

la source : Parstoday
vendredi

21 janvier 2022

12:45:24
1220988

L'USS Benfold attaque la Chine

L’armée chinoise a déclaré jeudi dans un communiqué que les forces chinoises avaient suivi et averti un navire de guerre américain qui se trouvait près de l’archipel des Paracels en mer de Chine méridionale.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le destroyer USS Benfold est entré illégalement dans les eaux territoriales chinoises, violant ainsi la souveraineté chinoise. Un acte qualifié de « provocation » par Pékin.

L’armée chinoise a dénoncé dans un communiqué une « entrée illégale » et « sans autorisation » du navire dans les eaux des Paracels. La marine et l’armée de l’air ont reçu l’ordre « de suivre et de surveiller, ainsi que d’avertir et de faire partir » le destroyer. « Nous exigeons solennellement que les États-Unis cessent immédiatement ces provocations. Dans le cas contraire, ils s’exposeront aux graves et imprévisibles conséquences de ces incidents », a souligné l’armée dans son communiqué.

Quant à la marine américaine, elle a indiqué que le destroyer USS Benfold « a exercé ses droits et libertés de navigation dans le voisinage des îles Paracels, conformément au droit international ».

« Les déclarations de l’armée chinoise sur cette opération sont fausses », a déclaré Mark Langford, commandant de la 7e flotte de la marine américaine.

Le navire effectuait une « opération de liberté de navigation » conformément au droit international avant de reprendre sa mission normale dans les eaux internationales, a déclaré la marine US.

 

La marine américaine a une présence importante dans la mer de Chine méridionale et autour de l’île de Taïwan. Elle a mené de nombreuses opérations dans ces zones et dans le détroit de Taïwan, dont la plupart sont revendiquées par Pékin.

Les États-Unis défendent la liberté de navigation, manière de défier la montée en puissance de la Chine, conformément à leur politique « indo-pacifique ».

Ces dernières années, les États-Unis et leurs partenaires occidentaux ont cherché à provoquer des actions séparatistes dans les régions subordonnées à la Chine, dont Taïwan.

342/