Agence de presse AhlulBayt

la source : Parstoday
vendredi

4 novembre 2022

21:30:50
1320339

Syrie : l'OTAN saigne...

L'OTAN, cible de missiles balistiques en Syrie

Est-ce un message balistique a l'adresse de l'OTAN? 

3 novembre, l'armée arabe syrienne (AAS) a lancé deux missiles balistiques tactiques OTR-21 Tochka dans la région nord-ouest du Grand Idlib, qui est occupée par Hay'at Tahrir al-Sham (HTS), affilié à Al-Qaïda, et plusieurs autres groupes terroristes.

Les missiles ont touché la périphérie ouest de la ville d'Idlib, où se trouvent plusieurs quartiers généraux, dépôts de munitions et camps d'entraînement de HTS. Trois personnes auraient été blessées. Le Tochka de fabrication soviétique a une autonomie comprise entre 70 et 185 kilomètres selon la variante. Il est bien connu pour sa haute précision, car il a une erreur circulaire probable de moins de 70 mètres. Les missiles utilisés lors de l'attaque à la périphérie ouest de la ville d'Idlib étaient armés d'une ogive à fragmentation. Cette variante est généralement utilisée pour cibler des rassemblements de main-d'œuvre et de matériel. L'armée syrienne frappe des positions HTS près de la ville d'Idlib avec des missiles balistiques (Photos)Cliquez pour voir l'image en taille réelle. Via Twitter. La frappe de missiles était probablement une réponse à une attaque qui visait les troupes de l'AAS dans la campagne ouest d'Alep un jour plus tôt. Des militants soutenus par la Turquie et alliés au HTS ont frappé un véhicule militaire près de la ville d'al-Shekh Aqeel avec un missile guidé antichar, tuant ou blessant plusieurs soldats. L'attaque était une violation flagrante du cessez-le-feu dans le Grand Idlib, négocié par la Russie et la Turquie il y a plus de deux ans. Les forces aérospatiales russes pourraient apporter une réponse plus dure à l'attaque dans les prochains jours, voire les prochaines heures. Les avions de combat russes ont déjà effectué une série de simulations de frappes aériennes au-dessus de la campagne nord et ouest d'Alep. L'AAS et ses alliés continueront probablement de réagir par la force brute à toute violation du cessez-le-feu dans le Grand Idlib afin de dissuader HTS.


342/