Agence de presse AhlulBayt

la source : Parstoday
vendredi

4 novembre 2022

21:28:21
1320336

Général Salami: "Notre vengeance sera définitive"

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a averti les ennemis que la République islamique vengerait définitivement leurs " actions interventionnistes et malveillantes ".

Le général de division Hossein Salami a fait ces remarques à Téhéran vendredi alors qu'il s'adressait aux journalistes en marge des rassemblements nationaux pour commémorer l'anniversaire de la prise de contrôle de l'ambassade américaine en 1979, mieux connue sous le nom de "Nid d'espionnage", qui est nommée la Journée nationale contre l'Arrogance mondiale.

" Les ennemis sont bien conscients que nous répondrons certainement à leur comportement interventionniste et malveillant ; mais maintenant, nous ne pouvons pas dire où et comment cela se produira ", a déclaré Salami. Quiconque perturbe la paix de la nation iranienne ne connaîtra jamais la paix, a-t-il ajouté.

Soulignant la participation massive du peuple aux marches de ce 4 novembre, il a déclaré qu'il n'y a aucun danger contre la Révolution islamique du fait que "les ennemis de notre pays sont déçus du résultat de leurs actions contre ces personnes".

" Ces ennemis qui ont dit qu'ils ne se concentraient pas sur la relance du PGAC (l'accord nucléaire iranien de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan global d'action conjoint) se sont maintenant concentrés sur les affaires intérieures de l'Iran ", a déclaré le commandant en chef du CGRI.

 " Les ennemis ont mis leurs forces en état d'alerte et craignent que la République islamique ne prenne des mesures contre eux. En conséquence, ils se sont maintenant repliés dans une coquille défensive par crainte de l'action de l'Iran. En effet, cela démontre la vérité [de notre puissance, NDLR] ", a indiqué Salami..

Faisant référence aux émeutes en Iran déclenchées à la suite du décès d'une jeune femme iranienne en garde à vue le mois dernier, le général iranien a déclaré que l'Iran a averti les principaux coupables de cesser de suivre un tel chemin pervers, qui a été tracé par les adversaires pour tromper les gens.

Des émeutes ont éclaté en Iran à la mi-septembre après la mort de Mahsa Amini. La jeune femme de 22 ans s'est évanouie dans un poste de police de la capitale Téhéran et a été déclarée morte trois jours plus tard dans un hôpital. Un rapport officiel de l'Organisation iranienne de médecine légale a conclu que la mort d'Amini avait été causée par une maladie plutôt que par de prétendus "coups à la tête" ou à d'autres organes vitaux du corps.

Dans la foulée, les émeutiers se sont déchaînés à travers le pays, recevant un soutien substantiel des puissances occidentales, notamment des États-Unis, attaquant brutalement les agents de sécurité et causant des dommages massifs aux biens publics.

L'armée de la République islamique d'Iran a également exprimé sa volonté de défendre la Révolution islamique et de faire face aux menaces posées par l'Arrogance mondiale alors que les Iraniens sont descendus dans la rue vendredi 4 novembre et ont organisé des manifestations massives contre les États-Unis.

Dans un communiqué publié vendredi, l'armée a déclaré qu'elle était prête à affronter l'arrogance mondiale" dans tous les domaines, dont notamment pour défendre la Révolution et l'ordre islamique.

Le 4 novembre est marqué en Iran comme la Journée nationale contre l'Arrogance mondiale. Il y a 43 ans, ce jour-là, des étudiants universitaires ont saisi l'ambassade des États-Unis à Téhéran. L'ambassade était devenue un centre d'espionnage, car ils prévoyaient de renverser le système islamique nouvellement établi en Iran. 

L'animosité ouverte et secrète des États-Unis contre la nation iranienne est entrée dans une nouvelle phase avec la victoire de la Révolution islamique, peut-on lire dans la déclaration. "Cette animosité a atteint un point tel qu'elle a transformé l'ambassade des États-Unis en un repaire d'espions et a recouru à tous les efforts pour renverser la République islamique nouvellement établie", poursuit le communiqué.

La prise de contrôle de l'ambassade, selon le communiqué, a non seulement détruit les faibles fondations de la "maison des araignées de l'Amérique criminelle", mais a également informé le monde de la détermination de la Révolution islamique à affronter l'Arrogance mondiale.

La déclaration de l'armée a qualifié les récentes émeutes en Iran de "guerre hybride" menée par des ennemis contre la nation iranienne.

"Aujourd'hui, les dirigeants de la Maison Blanche, en coopération avec leurs alliés régionaux comme les régimes sioniste et saoudien, ont lancé une guerre hybride, en mettant l'accent sur la guerre cognitive, en utilisant leur empire médiatique contre la nation iranienne, notamment la jeunesse"

Les ennemis cherchent à manipuler l'opinion publique en faveur de leurs "complots sinistres", indique le communiqué. Cependant, cette ligne n'affectera jamais la nation iranienne vigilante, a-t-il ajouté. 

Des dizaines de milliers de personnes dans plus de 900 villes de la République islamique sont descendues dans la rue vendredi pour marquer cette journée spéciale.


342/