Agence de presse AhlulBayt

la source : Parstoday
vendredi

4 novembre 2022

21:27:03
1320334

Un F-15 saoudien abattu?

Mystérieux crash d'un F-15 saoudien signé...

Ce vendredi les mercenaires pro Emirats au Yémen ont soudain publié des images prétendant avoir abattu deux drones d'Ansarallah. Les Brigades des Géants ont ainsi prétendu avoir abattu deux drones des Houthis (Ansar Allah) au-dessus de la province centrale de Chabwah où Emiratis et Otaniens continuent depuis des semaines à détourner le pétrole yéménite.  Le premier drone aurait été abattu le 28 octobre et identifié comme un drone suicide Qasef doté  d'une ogive pesant environ 30 kilogrammes et ayant une portée allant jusqu'à 150 kilomètres. Le second drone yéménite aurait été abattu, quant a lui, le 3 novembre, son épave suggèrant que le drone aurait été du type Mirsad-1. Le Mirsad-1 est un drone de reconnaissance qui a une autonomie de plus de huit heures. Le drone est équipé d'un système électro-optique et d'une liaison de données bidirectionnelle.

Toujours selon ces sources pro Emirats, les deux drones auraient été abattus près d'installations pétrolières clés à Chabwah. Cependant, il n'est pas encore clair s'ils ont participé à une attaque ou les Emiratis sont là en train de faire un coup médiatique contre la toute puissance des drones de la Résistance qui inquiète mortellement l'axe US/OTAN/ Arabie/Emirats.et ce du Moyen-Orient à l'Europe. A quoi rime la publication décalée des résidus de drones de la Résistance alors même qu'aucune source proche d'Ansarallah n'a confirmé cette nouvelle? Plus d'un analyste estime que les Emiratis  cherchent là à  faire envoyer un message non pas seulement pour leur propre compte alors même qu'Ansarallah risque à toute instant de reprendre leurs attaques contre le réseau de trafic de pétrole yéménite- fin octobre un pétrolier grec a été repoussé royalement des côtes de la pétrolifère province de Hadhramout à coup de deux drones- mais encore pour le compte de l'Arabie saoudite qui a connu tout récemment un mystérieux crash de F-15 à Taef sans oser le médiatiser. 

Royal Saudi Air Force (RSAF) a perdu un avion de chasse F-15 en août dans un accident qui n'avait pas été officiellement annoncé ni rapporté par les médias à l'époque.

 Une vidéo de l'accident, qui aurait eu lieu le 25 août, a été diffusée en ligne le 3 novembre. La séquence montre un F-15 percutant ce qui semble être des bâtiments civils près de la base aérienne du roi Fahad. L'accident a provoqué une grosse boule de feu. On ne sait toujours pas si l'accident a fait des victimes.   La RSAF exploite plus de 200 avions de chasse multirôle F-15 des variantes C, S et SA. Il exploite également une vingtaine de F-15D comme entraîneurs de conversion. Deux escadrons de F-15 de la RSAF, le 5 e et le 34 e , sont connus pour être basés à la King Fahad Air Base. Les deux escadrons sont équipés de F-15C et de F-15D. La base aérienne saoudienne qui a perdu un avion  accueille également les 3 e , 10 e et 80 e escadrons, qui sont équipés d'avions de chasse multirôle Eurofighter Typhoon. La base aérienne du roi Fahad a joué un rôle clé dans la campagne aérienne sauvage de l'Arabie saoudite contre le Yémen. Depuis la base aérienne, les avions de combat de la RSAF décollent régulièrement des missions visant à bombarder les zones yéménites. Cependant, la RSAF n'a effectué aucune frappe aérienne sur le groupe depuis plus de six moisEn effet le ministère saoudien de la Défense n'a pas encore officiellement reconnu l'accident de Taëf. Les médias locaux du Royaume ont également ignoré le crash. Le fait que l'accident ait eu lieu près d'une base aérienne saoudienne de taille et d'envergure que la base roi Khaled, basé bourrées de DCA  suggère qu'il était le résultat d'une défaillance technique ou d'une erreur humaine. Un scénario possible est que l'avion de chasse perdu était un F-15D en mission d'entraînement. Néanmoins, la décision saoudienne de cacher le crash soulève des questions sur ce qui est réellement arrivé à l'avion de chasse. Ansarallah dispose-t-il outre ses redoutables drones d'appareil de guerre électronique ? Il y a peu l'Iran a annoncé avoir dévoilé de nouveaux systèmes de guerre électronique avec une portée d'engagement de cible allant jusqu'à 400 kilomètres et qu'il avait déjà testé le système sur des avions ennemis. Une séquence vidéo a  été divulguée sur le réseau . Sur les images vidéo présentées, le moment du crash du chasseur F-15 de l'armée de l'air saoudienne est visible. Ce dernier n'a aucune trace de feu, mais en même temps il perd rapidement de l'altitude, après quoi il s'écrase au sol