Le groupe EI annonce l'exécution de l'otage japonais

Le groupe EI annonce l'exécution de l'otage japonais

Le groupe Etat islamique a diffusé ce samedi 31 janvier une vidéo annonçant la décapitation de son otage japonais Kenji Goto, rapporte le service de surveillance des sites islamistes SITE. Une annonce immédiatement suvie de réactions à travers le monde.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon le site de l'éveil islamique, le gouvernement japonais a condamné « avec la plus grande fermeté » le geste du groupe Etat islamique, s'attachant dans le même temps à authentifier la vidéo, rapporte la chaîne TV japonaise NHK. Selon le service de surveillance des sites islamistes SITE, le document vidéo montre un homme cagoulé debout derrière Kenji Goto avec un poignard plaqué sur son cou, suivi d'images d'un corps avec une tête posée dessus.

Kenji Goto, un correspondant de guerre chevronné âgé de 47 ans, avait été capturé en octobre dernier en Syrie où il s'était rendu pour tenter d'obtenir la libération d'un autre captif japonais, Haruna Yukawa, dont l'EI a annoncé l'exécution il y a une semaine.

Un homme cagoulé à l'accent anglais

S'adressant au Premier ministre japonais Shinzo Abe, l'homme cagoulé présent sur la vidéo, qui a le même accent anglais que le bourreau apparu sur d'autres vidéos de décapitation d'otages l'an dernier, déclare : « En raison de votre décision imprudente de prendre part à une guerre impossible à gagner, ce couteau ne tuera pas seulement Kenji, mais il continuera et poursuivra son carnage où que soient vos ressortissants. Que le cauchemar du Japon commence ».

Le paysage figurant sur la vidéo, une colline et des terres couvertes de broussailles, diffère du paysage désertique qui apparaissait dans les précédentes vidéos de revendication de l'Etat islamique.

Réactions internationales

Après que la Maison Blanche ait vérifié l'authenticité du document, Barack Obama a fait savoir qu'il condamnait le « meurtre odieux » de l'otage japonais. Un peu plus tôt, son homologue français François Hollande avait déjà annoncé qu'il dénonçait « avec la plus grande fermeté » cette exécution, tout comme le Premier ministre britannique David Cameron, qui a qualifié celle-ci de « méprisable ».

Le Conseil américain de sécurité nationale « condamne fermement » quant à lui les actions de l'Etat islamique et appelle à la libération de tous les otages encore entre ses mains.    

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib