Myanmar libère 400 enfants soldats dans le cadre de pacte avec l'ONU

Myanmar libère 400 enfants soldats dans le cadre de pacte avec l'ONU

Les Nations Unies (ONU) ont confirmé samedi que l'armée du Myanmar (Birmanie) publié l'an dernier à plus de 400 enfants soldats dans le cadre d'un organisme international scellée avec l'accord 2012.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : " Cet est un record d'enfants qui quittent les forces armées et qui reflète l'accélération des efforts du Gouvernement du Myanmar et la Tatmadaw (armée) pour mettre fin à la pratique du recrutement et de maltraiter les enfants comprendre ", a déclaré Renata a lok-Dessallien, coordinateur de l'ONU en Chine.

Selon la source, depuis l'accord a été signé entre l'ONU et le gouvernement birman, un total de 595 enfants ont été libérés et a ajouté que la plupart des rejets ont eu lieu en 2014.
 
En outre, l'ONU a indiqué que, dans la journée de vendredi, les mineurs décembre ont été libérés par ordre de l'armée birmane.
 
Pas d’embrayage, pas de chiffres concrets sur le nombre d'enfants dans la Tatmadaw, forcer les enfants à faire le travail dur que dragueurs de mines.

Le directeur du Fonds du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef, pour son sigle en anglais) au Myanmar, Bertrand Bainvel il Apostille l'armée de la Chine « veut professionnaliser» et le recrutement d'enfants soldats peut causer d'autres pays à éviter pour aider dans ce processus.
 
Le gouvernement birman a été critiqué à plusieurs reprises par des groupes de droits de l'homme pour violation de ceux-ci, parmi eux on peut citer la violence sectaire qui souffre la minorité musulmane Rohingya.
 
Myanmar, un pays à prédominance bouddhiste de 60 millions d'habitants vivent la violence sectaire depuis presque deux ans, dans laquelle plus de 240 personnes ont été tués et un autre 140 000, à majorité musulmane, ont été déplacées.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib