La situation musulmane continue de s’aggraver au Myanmar

La situation musulmane continue de s’aggraver au Myanmar

Les derniers rapports de l'Organisation des Nations Unies (ONU) indiquent une détérioration croissante de la situation actuelle des musulmans dans l'Etat Rakhine (ouest du Myanmar) pour les crimes perpétrés par des extrémistes bouddhistes.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Rapporteur spécial de l'ONU sur le Myanmar (Birmanie), Yanghee Lee, a rapporté samedi que désignait les musulmans comme " Rohingyas " et " bengali " a provoqué une crise majeure dans l'État de Rakhine.

" Ces deux noms (Rohingya L’expert, se référant à des élections 2015, a exhorté le gouvernement birman à " donner la priorité à l'affaire de la communauté musulmane Rohingya. "
 
Il a également ajouté que les élections prévues pour 2015 contribueront de manière positive à éliminer la crise que connaît le pays aujourd'hui.
 
Le Rapporteur spécial de l'ONU a l'intention de présenter prochaines solutions d'avril à problèmes et les crises qui affligent la minorité musulmane dans l'Etat Rakhine. Et bengali) ont des significations différentes et se réfèrent à deux groupes différents, un problème qui a causé l'augmentation indignation parmi les différents groupes ethniques birmans ", a déclaré Lee.
 
Le gouvernement du Myanmar a sur son ordre du jour d'identifier les musulmans comme " bengali " et donc considérer la minorité musulmane Rohingya comme des immigrants illégaux.
 
Pendant ce temps, les musulmans Rohingyas dans ce pays ont peur d'être privés de leurs droits à être connu comme " bengali “.

Actuellement, environ 140 000 musulmans au Myanmar sont dans les camps de réfugiés assistés par des organisations internationales, et un autre 40 000 ont été déplacés sans assistance.
 
Depuis 2012, la minorité musulmane au Myanmar est attaques constantes par extrémistes bouddhistes, qui bénéficient du soutien de l’Etat, un Etat qui refuse même de les reconnaître en tant que citoyens, les immigrants eux marque blanche " bengali “.
 
L'ONU considère comme " le plus opprimés " minorité du monde.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib