Les musulmans du Myanmar pardonnent mais n’oublient pas

Les musulmans du Myanmar pardonnent mais n’oublient pas

L’entente et la confiance qui existaient entre les musulmans et les bouddhistes ont disparu au Myanmar.


de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon Shafaqna, Honeini fiu, jeune musulmane de la ville de Meiktila au Myanmar, n’oubliera pas ce qui s’est passé en mars dernier, quand leur maison a été incendiée lors des conflits entre musulmans et bouddhistes, où 40 personnes ont été tuées et des milliers de gens déplacés.

760 maisons de musulmans ont été incendiées et pillées et sa famille a fui la ville. Après plusieurs mois, la situation s’est calmée et Honeini fiu et sa famille sont revenues.

L’entente et la confiance qui existaient entre les musulmans et les bouddhistes ont disparu et Honeini fiu ne peut plus aller à l’université ni rencontrer ses amis bouddhistes. Certains voisins à l’époque, s’étaient ralliés aux bouddhistes extrémistes pour les attaquer et la police et l’armée n’ont rien fait pour les défendre.

Quant aux réfugiés Rohingyas qui vivaient dans des régions essentiellement musulmanes, ils ne peuvent plus retourner chez eux et n’ont même pas la nationalité.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib