Husseini :

L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt s’efforce de diffuser la culture riche des Ahl ul-Bayt dans le monde.

Lors de sa rencontre avec un certain nombre des diplômés de Jame’at ul-Mustafa, le directeur du département de culture de l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt a souligné : L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt est essentiellement une institution culturelle et ses activités ainsi que ses missions consistent sont axées sur la culture et les enseignements des Ahl ul-Bayt.

ABNA- Hujat ul-Islam Seyed Mohammad Reza Husseini a reçu le mardi soir à l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt un certain nombre de diplômés de Jame’at ul-Mustafa, où il a dit : L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt est essentiellement une institution culturelle et ses activités ainsi que ses missions consistent sont axées sur la culture et les enseignements des Ahl ul-Bayt.

Il a ajouté : La politique retracée par le Guide suprême pour cette assemblée consiste à diffuser la culture riche des Ahl ul-Bayt dans le monde entier et pour tous hommes, musulmans ou non, tout comme le confirme Imam Ridha qui dit : si vous diffuser nos enseignements, manifestez aux gens les beautés de nos enseignements pour convaincre ceux-ci. La culture et les enseignements des Ahl ul-Bayt sont tellement beaux et attirants et en harmonie avec la logique, la raison et l’instinct humain qu’ils pénètrent facilement les cœurs et exercent vite leurs influences.

Il a dit : Si nous trouvons qu’à un moment donné notre parole n’est plus efficace, c’est en effet de notre faute de ne pas pouvoir l’émettre avec la beauté, la fraîcheur et la rationalité des paroles des Ahl ul-Bayt. Nous avons des problèmes au niveau de l’expression, sinon les paroles des Ahl ul-Bayt sont riches et précieuses et les hommes sont par nature prêts à recevoir ces paroles.

Husseini a fait ensuite allusion à deux espèces de presses écrite et électronique et a ajouté : Aujourd’hui, l’Assemblée est en train de développer ses publications en 40 langues vivantes du monde et si Dieu le veut, et le Balti, qui la langue parlée entre le Pakistan et l’Inde, les langues de l’Afrique de l’Ouest, du Sénégal, de certaines régions du Mali et de Bour sont aussi censées intégrer les langues de nos publications. Notre démarche suppose que toute langue qui a des locuteurs qui sont susceptibles de recevoir la culture des Ahl ul-Bayt soit intégrée, et l’Assemblée est également preneuse des idées et des thèmes proposés par les gens et relevant de nos domaines traités.

Evoquant l’immensité des dispositifs informatiques de l’Assemblée, Husseini a indiqué : L’assemblée possède le plus grand portail et un très fort moteur de recherche. 400 ouvrages ont été en plus publiés pendant l’année passée, dont certains comprend déjà plusieurs volumes. Nous publions aussi des livres et des revues sur les réflexions portant sur la culture des Ahl ul-Bayt.

Husseini a ajouté : Il y a plusieurs revues qui sont dirigées par l’Assemblée, dont deux en français et en russe apparaîtront pendant la nouvelle année. Comme la grosse partie des populations de l’Ouest de l’Afrique sont francophones et que le russe est la langue qu’on parle dans plusieurs pays de l’ancienne Union Soviétiques, nous publierons deux revues en ces langues, ce qui augmentera le nombre de nos revues à 12, mais il est évident nous ne nous conterons point de ce nombre.

Il a souligné : Il y a eu aussi récemment une autre revue qui a commencé à être publiée à la République argentine, ce qui nous fait espérer que l’Assemblée publiera de plus en plus de revues ; et nous avons la capacité de créer des revues destinées aux régions qui ont des populations chiites importantes ou bien des endroits où il y a des gens qui s’intéressent aux Ahl ul-Bayt. Nous pouvons créer des revues en langues de ces régions et aussi diffuser des documents à la fois écrits et électroniques à travers le grand portail d’Ahl ul-Bayt.

Husseini a dit : Chaque article et chaque texte que vous trouvez sur le portail n’a pas de droits d’auteur et est mis au libre accès des internautes, sans nécessité forcément l’explicitation des références. Il faudrait aussi noter que nous envoyons également ces articles par courriels aux enseignants et aux diplômes de l’Université de Jame’at ul-Mustafa à des occasions variées, ce qui peut avoir des impacts positifs sur les chiites du monde. Les articles qui sont de très haut niveau scientifiques sont souvent traduits en langue du pays qui est particulièrement concerné par ces articles.

Il a fait ensuite allusion à l’Agence de Presse ABNA et a souligné : l’une des tentatives importante et efficaces de l’Assemblée dans le domaine d’information qui a pour rôle de mettre en contact et en relation les chiites du monde, de diffuser les actualités du réveil islamique et notamment celles du Bahreïn, est assurée par ABNA. Les informations diffusées par nos collègues dans cette agence de presse servent souvent à nourrir les analyses ou bien sont reprises et citées par d’autres agences.

Husseini a indiqué : Je vous invité vivement à consulter le site d’ABNA qui est de très compétent de points de vue à la fois technique et médiatiques, et à collaborer avec cette agence afin de contribuer à l’établissement des réseaux entre les chiites du monde. Plus on diffuse des informations, plus on est au courent entre nous-mêmes et plus on s’occupe de nous-mêmes, surtout qu’aujourd’hui a le pouvoir celui qui a plus d’information.

Husseini a ensuite ajouté : un autre exemple des projets culturels de l’Assemblée est la création des centres culturels dans plusieurs pays. Nous encourageons la création de ces établissements et des centres d’Ahl ul-Bayt et espérons que chaque chiite pensera à créer un centre et qu’on arrivera au point où nous compterons au moins une dizaine de centre chiite dans chaque ville, et c’est alors qu’on pourrait dire nous avons réussi à répandu la culture des Ahl ul-Bayt.

A la fin de son discours, Husseini a parlé de la chaîne de Thaqalayn et a dit : Cette chaîne diffuse la culture des Ahl ul-Bayt et des informations. Elle a résulté des efforts du secrétaire général de l’Assemblée et vu son efficacité et les sensibilités qu’elle a provoquées, c’est une chaîne très importante de point de vue des ennemis.

Husseini a ajouté : Alors que certains pays essayent de bloquer l’accès à ce canal et de saboter ainsi sa fonction, ce canal continue à diffuser les informations.

 


Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib