Hujjat ul-Islam Akhtari :

Le Taité juridique d'Imam Sajad doit être présenté

Faisant allusion aux œuvres et aux inspirations laissées par Imam Sajad (a.), le secrétaire général de l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt a souligné : Après le Saint Coran et le Nahj ul-Balaghah, les documents les plus importants dont on dispose, ce sont Al-Sahifa al-Sajjadiyah et le Traité juridique d’Imam Sajad (a.). Ce Traité juridique est une œuvre très remarquable et définit de meilleure façon la place de chacun et de chaque institution dans la société ; il faut donc avoir des programmes précis et bien conçus afin de publier et de diffuser les autres œuvres d’Imam Sajad (a.) en différentes langues étrangères.

ABNA- Hujat ul-Islam Akhtari, qui s’exprimait ce matin dans le Congrès national de Rayons Mystico-Morales d’Imam Sajad, c’est intéressé dans son discours aux différents aspects de la personnalité d’Imam Sajad (a.) et les Ahl ul Bayt (a.)

M. Akhtari a commencé son discours en évoquant le type de savoir dont disposait les Imams et a souligné : Ce sont les Elus de Dieu et ont  atteint cette honneur sans avoir être pris en charge par des maîtres ni fréquenter des écoles, c’est Dieu qui leur a attribuer ce savoir. Quand ils étaient petits, tous les Imams étaient capables de répondre aux questions des savants de leur époque, de la même façon que Dieu dit dans le coran qu’il a conféré cette qualité aux hommes saints et divins. C’est pourquoi on n’a aucune référence historiographique prouvant qu’Imam Sajad avait suivi des formations chez les savants de son temps.  

Il a ensuite mis m’accent sur le rôle politique d’Imam Sajad (a.) et a ajouté : Ces entreprises assurées par Imam Sajad après l’événement d’Achoura étaient tellement efficaces qu’elles ont causé la dénonciation historique des Bani-Umayyade.

Faisant allusion aux œuvres et aux inspirations laissées par Imam Sajad (a.), Akhtari a dit : Après le Coran et le Nahj ul-Balaghah, les documents les plus importants dont on dispose, ce sont Al-Sahifa al-Sajjadiyah et le Traité juridique d’Imam Sajad (a.).

Il a précisé : Ce Traité juridique est une œuvre très remarquable et définit de meilleure façon la place de chacun et de chaque institution dans la société ; il faut donc avoir des programmes précis et bien conçus afin de publier et de diffuser les autres œuvres d’Imam Sajad (a.) en différentes langues étrangères.                    

Le secrétaire général de l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt a de même insisté sur la nécessité de présentation de la personnalité et de l’œuvre d’Imam Sajad (a.) au monde ; ce qui est selon lui le devoir de tous les Iraniens et de tous les fidèles des Ahl ul-Bayt.

Il a souligné : L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt envisage donc d’organiser un colloque international sur Imam Sajad (a.) l’année prochaine. Les démarches préliminaires de ce colloque ont déjà été effectuées et 300 cents invitations sont envoyées. A ce colloque qui sera organisé au niveau international, participeront des professeurs et des oulémas du monde musulman et on tâchera dans le cadre de ce colloque de présenter une vue générale de la personnalité ainsi que l’œuvre d’Imam Sajad.

M. Akhtari a finalement conclu son discours en évoquant la situation particulière actuelle du monde musulman dans le monde et a dit : La victoire de l’islam a commencé dès le 15e siècle de l’hégire et continue toujours. L’Eveil  islamique et la création des groupes résistants au Liban et en Palestine est aussi inspirée par la Révolution iranienne ; une révolution dont la source se trouve dans l’Ecole d’Achoura et dans les enseignements d’Imam Sajad (a.).

Il est à noter qu’à l’occasion du 25 Muharram et l’anniversaire du martyre d’Imam Sajad (a.), le congrès international de Rayons Mystico-Morales d’Imam Sajad (a.) a commencé aujourd’hui le 21 décembre à Bandar Abbas en présence des oulémas chiites et sunnite et avec le discours inaugural du secrétaire général de l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt.


Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib