La déclaration de l’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt condamnant la menace portée contre Cheikh Issa Ghassem et les oulémas bahre

Au Nom d'Allah Le Tout-Miséricordieux Le Très-Miséricordieux

الذین یبلغون رسالات الله و یخشونه ولایخشون أحدا إلا الله و کفی بالله حسیبا

Depuis plus de six mois, le peuple tyrannisé du Bahreïn, qui s’est levé tout comme les autres peuples soumis à l’oppression, souffre de la pression, la torture, le meurtre, l’emprisonnement et l’expatriation.

 

C’est alors que la révolution du peuple bahreïni est pacifique et loin de la violence et durant les mois passés, les jeunes révolutionnaires, au contraire de ceux des pays comme l’Egypte, la Lybie et le Yémen, n’ont jamais manifesté de la violence.

Il va de soi que cet aspect pacifique de ce mouvement est en grande partie dû à « la direction sage des oulémas » et plus particulièrement aux prises de positions de l’Ayatollah Cheikh Issa Ghassem et les sermons de vendredi de ce dernier qui ont appelé et appelle encore le peuple à la tranquillité et la sagesse et le gouvernement au respect de la lois et à la justice. Ghassem a en plus alerté le peuple bahreïni des dangers de la division et la perte de son unité et s’efforce bien d’aller à l’encontre des complots des ennemis visant les discordes religieuses et familiales.

 

Mais il est bien  regrettable que le gouvernement d’Âl Khalifa, au lieu de prendre au sérieux les conseils des oulémas et de rendre au peuples ses droits stricts, menace l’Ayatollah Cheikh Issa Ghassem, en accusant ce savant unique et l’exemple remarquable de la moralité de la violence des lois et de l’intervention non justifiée dans le processus des procès juridiques ! et lui conseillant d’utiliser la tribune du Prophète Mahomet d’une manière correcte !! Tandis que, les oulémas bahreïnis et l’Ayatollah Ghassem, face aux pressions d’Âl Khalifa et la présence militaire de l’Arabie saoudite dans leurs pays, n’ont aucune autre arme que leur plume et leur parole qu’ils n’utilisent effectivement qu’en faveur du peuple bahreïnien, pour effectuer des réforme au sein de l’Etat et en vue de défendre les tyrannisés ; ce qui est en effet explicité dans le testament du Prophète Mahomet : «من اصبح و لم یهتم بأمور المسلمین فلیس بمسلم».

(Celui qui se réveille le matin et ne pense point à s’occuper des affaires des fidèles, n’est plus musulman).

L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt juge donc la lettre menaçante du ministère de la Justice de Bahreïn comme malfaisante et pleine de complots, qui révèle la mauvaise intention du gouvernement d’Âl Khalifa face au peuple opprimé de ce pays et les oulémas qui orientent les gens vers le calme et la paix et exige de l’Etat de porter sa part de responsabilité concernant les réclamations justes du peuple.

L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt, qui a pour membres des centaines d’oulémas, d’intellectuels et d’élites du monde musulman, prévient le gouvernement bahreïni que tout irrespect, pression ou violence faite contre l’Ayatollah Issa Ghassem et les autres oulémas, sera considéré comme la violation du savoir et la profanation religieuse ; et les musulmans, les oulémas et les peuples consciencieux des différents pays briseront leur silence, ce qui confrontera l’Etat bahreïni à de terribles conséquences aussi bien dans la région que dans le monde.

 

L’Assemblée mondiale d’Ahl ul-Bayt

Le 24 ramadan 1432


Pages spécial pour  le martyre de Général Qassem Soleimani  Et Abu Mahdi Almohandes
conference-abu-talib