Victoire juridique des musulmans avec l’approbation d’un uniforme pour les femmes voilées dans l'armée sud-africaine

Victoire juridique des musulmans avec l’approbation d’un uniforme pour les femmes voilées dans l'armée sud-africaine

Dans une décision sans précédent, les Forces de défense sud-africaine (SANDF) ont supprimé l'interdiction de l'hijab dans l’armée, après trois ans de lutte menée par le major Fatima Isaacs, une femme musulmane qui portait un foulard depuis son entrée dans les forces en février 2010.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : En juin 2018, elle a été condamnée pour violation de l'amendement n° 5 sur l’uniforme militaire, qui interdit l'utilisation de vêtements religieux et médicaux dans les forces des SANDF. N’ayant pas obéi quand on lui a ordonné d'enlever son foulard, elle a subi une mise en garde puis a été accusée de trois chefs d'accusation, violation de la loi et désobéissance aux ordres militaires.
 
Le Centre juridiques (LRC) a poursuivi son affaire en 2019, et le tribunal militaire a été obligé de rejeter les charges retenues contre elle, en janvier de l'année dernière. Le LRC a ensuite contesté la politique de code vestimentaire militaire en vigueur, devant la Cour de justice qui a révisé sa politique et permis aux femmes musulmanes de porter l’hijab avec leur uniforme militaire.
 
Le porte-parole des SANDF, le général de brigade Mafi Maghboozi, a approuvé l'amendement, affirmant que les règles militaires sur l’uniforme avaient été réformées et permettaient aux femmes musulmanes de porter le foulard.
 
Le Conseil judiciaire musulman sud-africain s'est félicité de l'issue de l'affaire et le cheikh Sadullah Khan, directeur du Collège islamique d'Afrique du Sud, a également salué cette décision, et félicité les SANDF pour leur nouvelle politique vestimentaire.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020