USA: Méga coup "hélicoptère" iranien!

USA: Méga coup

The National Interest reconnaît dans l’éditorial daté du 21 novembre que les ingénieurs de l'industrie aéronautique iranienne ont pu remettre leurs hélicoptères américains en état de vol après quelques années en fournissant leurs pièces de rechange et en s’appuyant sur une ingénierie inverse.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Dans un article, le magazine américain The National Interest fait référence à la capacité des ingénieurs des entreprises d’aviation d’Etat iraniennes à remettre six hélicoptères américains prêts au vol après quelques années en fournissant leurs pièces de rechange et recourant à une rétro-ingénierie. Selon le magazine, en 2015, l'Iran a équipé l'un de ses anciens RH-53D de fabrication américaine d'une sonde de ravitaillement en vol, permettant à l'hélicoptère lourd à longue portée d'étendre encore plus sa distance de vol.

Téhéran a acheté six des RH-53D bimoteurs à Sikorsky avant la révolution de 1979. Mais les machines complexes - qui peuvent transporter des troupes et des fournitures et également traîner des traîneaux de dragage de mines écumant l'eau - tombent rapidement tombées en désuétude surtout quand on est sous sanction. L'Iran les a-t-il jeter aux orties? Non. Sikorsky ‌H-53C Stallion, un hélicoptère de transport lourd, est le produit de Sikorsky. Famille d'hélicoptères Thirty Stallion de levage et de transport lourds conçus pour être utilisés par les Marines américains. L'hélicoptère est actuellement en service en Iran, au Mexique, en Allemagne, ainsi que dans la Force aérienne de l’armée américaine et les Iraniens l'utilisent même quand ils envoient leurs commandos chercher le noise aux Américains!  Selon la publication, la modernisation, visible sur les photos des médias iraniens, est une preuve supplémentaire des efforts ingénieux de Téhéran pour maintenir et même améliorer son arsenal aérien.

L'armée de l'air iranienne est en grande partie composée de matériel américain d'avant la révolution islamique des années 1979, ainsi que d'équipements russes que l'Iran.L'ajout d'une sonde de ravitaillement a également surpris les experts du monde. Cinq ans plus tard, l'Iran n'a toujours pas admis posséder un avion ravitailleur capable de voler suffisamment lentement pour ravitailler le RH-53D. L'apparition d'un hélicoptère équipé d'une sonde semble démontrer que Téhéran travaille sur une nouvelle flotte de ravitailleurs aériens et qu'il s'apprête le cas échéant à partir en mission de combat aérien. Téhéran a acheté six des RH-53D bimoteurs à Sikorsky avant la révolution de 1979. En avril 1980, les forces d'opérations spéciales des États-Unis ont laissé derrière elles cinq RH-53D intacts lors de leur tentative avortée en plein désert de Tabass (centre de l’Iran) de ""secourir des otages américains détenu à Téhéran"". Les ingénieurs des entreprises d'aviationt iraniennes ont cependant réussi à remettre les six hélicoptères d'origine en état de marche, pendant quelques années. C'est chapeau qu'on sait que les Iraniens passent pour les rois de rétro ingénierie »

L’auteur  de conclure : « Ces dernières années, les Iraniens ont non seulement restauré les six RH-53D d'origine, mais il leur restait également suffisamment de pièces pour réparer l'un des hélicoptères abandonnés par les Américains. L'Iran possède des C-130, mais n'a modifié aucun d'entre eux pour le ravitaillement en vol. Au lieu de cela, Téhéran continue de s'appuyer sur des ravitailleurs Boeing 707 et les trois seuls ravitailleurs basés sur le 747 au monde. Il est  probable que l'un ou l'autre des modèles d'avions Boeing puisse voler en toute sécurité assez lentement pour faire le plein d'un hélicoptère. Et cela signifie une chose :  l’apparition d'un hélicoptère équipé d'une sonde indique que Téhéran travaille sur une nouvelle flotte de ravitailleurs aériens .. le problème avec l'Iran c'est qu'il nous défie avec nos propres armes »

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114