?>

Une étude britannique : un tiers des Européens ont des opinions négatives sur les musulmans

Une étude britannique : un tiers des Européens ont des opinions négatives sur les musulmans

Un nouveau rapport de l’ONG britannique HopeNotHate met en évidence la montée des attaques terroristes d’extrême droite et la prévalence problématique de l’islamophobie.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Plus d’un Européen sur trois a des opinions négatives sur les musulmans, selon un nouveau rapport de HopeNotHate. La confiance britannique a publié cette semaine les résultats dans son rapport «L’état de la haine: l’extrémisme d’extrême droite en Europe».

Le rapport met en évidence la montée inquiétante des idéologies extrémistes en Europe en 2020. Il est le fruit d’une collaboration entre trois organisations antifascistes européennes, Hope not Hate, la fondation EXPO et la Fondation Amadeu Antonio.

Le rapport sur «l’état de haine» met en lumière la montée de l’extrême droite en marquant plusieurs attentats terroristes d’extrême droite en Europe. L’extrême droite semble nourrir la méfiance du public à l’égard des élites nationales, mêlée à une xénophobie et à l’islamophobie persistantes.

Dans le cadre du rapport, les trois organisations ont commandé un sondage dans plusieurs pays de l’UE qui a confirmé une fois de plus la prévalence des opinions négatives sur les musulmans en Europe.

En moyenne, un Européen sur trois a des opinions négatives sur les musulmans, selon le sondage du rapport. Les Européens en Hongrie ont les opinions les plus négatives sur les musulmans, avec une majorité de 54% des personnes interrogées exprimant des opinions islamophobes. La plupart des pays ont environ un cinquième des répondants ayant des opinions «très négatives» sur les musulmans.

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont obtenu les plus hauts résultats, avec 15% et 11% des Européens locaux ayant des opinions «très négatives» sur les musulmans. Pourtant, 23% supplémentaires des participants néerlandais ont exprimé des opinions «assez négatives» sur les musulmans, avec 15% des participants britanniques en accord.

Par le biais d’internet, les extrémistes d’extrême droite ont maintenant transcendé les frontières et les structures organisationnelles traditionnelles afin de semer la haine et la division au milieu de la confusion de la pandémie COVID-19.

Pourtant, les opinions négatives que de nombreux Européens ont à l’égard des musulmans continuent d’être exploitées non seulement par l’extrême droite, mais aussi de plus en plus par les politiciens centristes. Avec l’augmentation de la haine et de la division, l’Europe ne semble pas disposée à faire une déclaration ferme contre l’extrêmisme.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib