Un militant indien des droits de l'homme se convertit à l'islam

Un militant indien des droits de l'homme se convertit à l'islam

Sabarimala Jayakanthan, une militante indienne des droits de l'homme, s'est convertie à l'islam après avoir lu le Saint Coran.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Sabarimala est un éminent conférencier motivateur et activiste social du sud de l'Inde.

Après avoir embrassé l'islam, elle a atteint La Mecque pour effectuer la Omra, au cours du mois sacré de Ramazan. Une vidéo d'elle récitant Shahadah debout dans la Grande Mosquée de La Mecque circule sur les réseaux sociaux. Elle a changé son nom en Fatima Sabarimala.

"J'ai changé mon nom en Fatimah par amour et par respect pour la fille du prophète Mahomet", a-t-elle expliqué dans une vidéo tournée à l'intérieur de la Grande Mosquée de La Mecque.

Elle est vue dans la vidéo prononçant Shahada, ce qui signifie "Il n'y a de Dieu qu'Allah, et Muhammad (paix soit sur lui) est Son messager".

Dans une autre vidéo, Sabrimala a expliqué pourquoi elle avait décidé de se convertir à l'islam. Elle a déclaré : "Je me suis demandé pourquoi il y avait tant de haine envers les musulmans dans notre pays, et j'ai commencé à lire le Coran - par curiosité et sans aucun préjugé préalable - et puis j'ai connu la réponse." Dans la vidéo virale, on peut l'entendre déclarer: "Maintenant, j'aime l'islam plus que moi-même."

Embrasser l'islam en Inde pendant les périodes de test

Elle a dit qu'elle avait adopté le nom de la fille du Saint Prophète par respect et par amour pour le Prophète. Elle a exhorté les musulmans à présenter le grand livre "Saint Coran" au monde. Elle a demandé pourquoi ils l'ont caché dans leurs maisons. Elle a dit que le monde devrait le lire, dans un message vidéo de La Mecque.

Elle a embrassé l'islam au milieu d'une hostilité et d'une persécution croissantes envers les musulmans en Inde. L'islamophobie a pris une "forme la plus meurtrière" en Inde, transformant quelque 250 millions de musulmans indiens en une "minorité persécutée", a déclaré Noam Chomsky, universitaire, auteur et militant de renommée mondiale.

"La pathologie de l'islamophobie se développe dans tout l'Occident - elle prend sa forme la plus mortelle en Inde", a déclaré Chomsky, qui est également professeur émérite au Institut de technologie du Massachusetts (MIT), dans un message vidéo à un webinaire organisé par Indian American Muslim Council (IAMC), une organisation de défense basée à Washington.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE