Tel-Aviv cyberattaqué

Tel-Aviv cyberattaqué

Un groupe de hackers publiant des informations sensibles relatives à Israël a pris le régime sioniste au dépourvu.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le groupe de hackers connu sous le nom de « Staff of Moses » (Bâton de Moïse) a annoncé avoir accès aux données sensibles du régime sioniste, y compris des images 3D précises de toutes les zones du territoire occupé.

Cette cyberattaque vise à mettre fin à l'interdiction internationale qui empêche l'accès à des photographies aériennes précises des zones en Israël.

« Nous nous sommes infiltrés dans les infrastructures cybernétiques du régime criminel sioniste et nous sommes arrivés à acquérir 22 téraoctets d’images 3D de toutes les régions d’Israël, prises par eux-mêmes avec une précision de 5 cm. C'est un échec de la cybersécurité israélienne », a déclaré le groupe de hackers.

Le même groupe de hackers a annoncé, samedi 6 novembre, avoir piraté des sociétés de conseil en fiscalité israéliennes. Dans la foulée, des documents ont été divulgués, notamment des cartes d’identité, des papiers de bureau d’avocats, des chèques, des rapports financiers et autres. 

Par ailleurs, le groupe de hackers a déclaré avoir accès à des documents confidentiels, notamment des rapports, des cartes opérationnelles, des informations sur les soldats et les unités, ainsi que des lettres.

Lors d’une attaque précédente, il a divulgué des photos du ministre israélien des Affaires militaires Benny Gantz et des soldats de l’armée et une lettre de 2010 de Gantz au chef adjoint d’état-major et chef du renseignement des forces armées jordaniennes.

Le groupe a également publié des fichiers Excel contenant les noms, numéros d’identification, e-mails, adresses, numéros de téléphone et même le statut socio-économique des soldats de l’armée israélienne, des étudiants et des individus liés au ministère des Affaires militaires.

Suite à ces événements, le journal sioniste Yedioth Ahronoth a fait état de l’incapacité d’Israël à faire face aux menaces de cyberattaques.

« La menace la plus importante pour Israël à ce stade concerne les cyberattaques contre les institutions économiques et sécuritaires », a déclaré Aviv Kochavi, chef d'état-major de l'armée israélienne, dans un discours prononcé devant la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE