Sous-marins: la France quittera l'OTAN?

Sous-marins: la France quittera l'OTAN?

La décision qu’a prise Washington pour contrer la Chine aboutira à la division des membres de l’OTAN, a-t-on appris de Abdel Bari Atwan.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Abdel Bari Atwan, rédacteur en chef de Rai al-Youm, a posté une vidéo sur YouTube dans laquelle il s’est exprimé sur certaines des toutes dernières évolutions du monde, notamment de l’Asie de l’Ouest. Voici quelques points à retirer de cette vidéo ! 

-Le contrat OCOS, signé entre le Royaume-Uni, l’Australie et les États-Unis, est une nouvelle alliance anglo-saxonne où Washington a le dernier mot, alors que les membres de l’OTAN sont de plus en plus divisés. 

-Les États-Unis ont rompu le contrat de vente de sous-marins français à l’Australie pour qu’ils puissent lui vendre leurs sous-marins à propulsion nucléaire. 

-Les États-Unis ont changé de cap et ils se focalisent actuellement sur la Chine qui lui lance un grand défi sur le plan économique et celui du leadership du monde. 

-La formation de cette nouvelle alliance anglo-saxonne vise à contrer la Chine. 

-Le Japon, la Corée du Sud, l’Indonésie et les Philippines pourraient rejoindre l’alliance anglo-saxonne. 

-En Asie de l’Ouest, les Américains ont décidé de lâcher leurs alliés du golfe Persique après leur avoir arraché des milliards de dollars. Ils ont retiré leurs systèmes antimissiles Patriot et THAAD de l’Arabie saoudite alors qu’Ansarallah yéménite prend pour cible les installations pétrolières d’Aramco par leurs drones. 

-La donne s’annonce dangereuse pour l’Arabie saoudite et Washington a annoncé qu’il ne voulait plus soutenir l’Arabie saoudite et d’autres pays arabes. 

- Abdel Khaleq Abdallah, conseiller du cheikh Mohammed ben Zayed, prince héritier des Émirats arabes unis, a récemment déclaré que les États-Unis ne défendraient jamais les pays arabes du golfe Persique. 

-Maintenant, les pays arabes ne savent plus comment se préparer pour l’époque suivant le retrait des Américains de la région. 

-Les menaces proférées par les Américains contre l’Iran ont perdu toute leur efficacité. 

-Lorsque les Américains préparaient leurs navires pour contrer l’Iran, les pétroliers iraniens ont jeté l’ancre sur le port syrien de Baniyas et du mazout iranien a été transféré au Liban à bord de 140 camions-citernes. Ni les Américains ni les Israéliens n’ont osé les attaquer. Ils n’ont fait que d’observer ce transfert. 

-C’est ainsi que trois sanctions différentes ont été brisées : les sanctions pétrolières imposées à l’Iran, les sanctions contre les ports syriens et les sanctions anti-libanaises.

-La rencontre Poutine-Assad avait une importance exemplaire. Les Américains se retireront des zones pétrolifères de la Syrie ; voici un coup dur porté à la Turquie. 

-La Russie a annoncé qu’elle ne permettrait pas aux forces occupantes étrangères de rester en Syrie. 

Lire aussi: Méga vengeance : cette bombe H « syrienne » qui a vengé 10 000 raids aériens d’Israël...

-La Turquie vit ses pires jours en Syrie. La preuve ? Le président Bachar Assad a refusé de recevoir le chef du Renseignement turc. 

-La donne est sur le point de changer dans la région et l’axe de la Résistance est si proche de la victoire. 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114