Similitudes et différences des cérémonies de Nowruz en Iran et en Asie centrale

Similitudes et différences des cérémonies de Nowruz en Iran et en Asie centrale

Faisant référence aux célébrations de Nowruz dans les pays d'Asie centrale, l'ancien conseiller culturel iranien au Kazakhstan a déclaré : « En Ouzbékistan, il y a deux villes, Samarkand et Boukhara, qui sont d'origine tadjik et iranienne, et célèbrent Nowruz. Nowruz est également célébré dans la région de Ferghana en Asie centrale, région partagée par le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan.»

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Une recherche dans les sources anciennes et contemporaines, dont le livre « Nowruz, don de l'Iran au monde » du Dr Safar Abdullah, éminent érudit tadjik iranien, montre que le mot Nowruz est un mot persan et que d'autres nations et groupes ethniques ont appris cet ancien rituel des Iraniens qui vivaient au Khorasan depuis des milliers d'années et célébraient le Nowruz selon d'anciens rituels perses.

Les anciennes célébrations de Nowruz datent de la civilisation du Grand Iran qui s’étendait de l'Inde à l'Asie centrale. Aujourd’hui, les rituels de Nowruz peuvent être vus dans d'autres parties du monde, même dans certaines parties de l'Afrique et en Asie centrale.

2 فروردین. آماده/ شباهت‌ها و تفاوت‌های نوروز در ایران و آسیای مرکزی/ ایرانیان؛ میراث‌داران نوروز در قزاقستان / خوانده شد

Pour en savoir plus sur Nowruz et les origines de cet ancien rituel en Asie centrale, nous nous sommes entretenus avec Massoud Sheikh Zineuddin, ancien conseiller culturel iranien au Kazakhstan qui a déclaré : « Après l'effondrement de l'Union soviétique, les pays d'Asie centrale ont célébré Nowruz. On dit que ces célébrations existaient avant l'effondrement de l'Union soviétique, et il existe de nombreux documents à ce sujet.

Dans les notes des voyageurs et dans les écrits des orientalistes, y compris les orientalistes russes, il est fréquemment mentionné que Nowruz était célébré chaque année, dans les villes de Samarkand, Boukhara et Khudzhand, où la plupart des habitants parlaient le persan.

2 فروردین. آماده/ شباهت‌ها و تفاوت‌های نوروز در ایران و آسیای مرکزی/ ایرانیان؛ میراث‌داران نوروز در قزاقستان / خوانده شد

Dans les textes historiques, nous ne voyons pas de traces de Nowruz dans les pays turcophones. Dans les anciens textes iraniens tels que les livres d'Abu Rihan al-Biruni ou Khayyâm, nous avons des textes sur la célébration de Nowruz en Iran, et dans les ethnies non iraniennes, vous ne trouverez rien qui se réfère à Nowruz, contrairement à ce que publient des sites et des médias sans en mentionner la source.

Selon de nombreux universitaires, y compris des chercheurs européens, un grand nombre de Tadjiks sont devenus ouzbeks et parlent cette langue mais ont conservé les coutumes et les rituels iraniens. Ce qui est intéressant à propos du Kazakhstan, c'est que les Kazakhs nomment les mois de l'année en kazakh et le mois de mars « le mois de Nowruz », et quelques jours avant Nowruz, des universités et d'autres centres organisent des programmes festifs.

Chaque université célèbre le Nowruz, avec des programmes de musique traditionnelle en particulier à Tachkent et à Ferghana. Dans la culture des pays d'Asie centrale, à l'exception du Tadjikistan, il n'y a pas de « Haftsin » et une large table est installée pour les invités ornée de plats traditionnels comme le "Nowruz Kuje" (plat royal) qui est une soupe à base de sept ingrédients, de la viande, du lait, du blé ou de l'orge, ou du maïs ou du riz.

Les deuxième, troisième et quatrième générations d'Iraniens installés dans le sud du Kazakhstan, ont préservé leur culture iranienne et célèbrent cette fête traditionnelle. Le gouvernement kazakh a créé une « Assemblée populaire » dans laquelle tous les groupes ethniques ont un centre représentatif et culturel. Le Centre culturel iranien est situé à Tchimkent et la région voit chaque année, de glorieuses célébrations de Nowruz auxquelles participent des Iraniens et d'autres groupes ethniques.

2 فروردین. آماده/ شباهت‌ها و تفاوت‌های نوروز در ایران و آسیای مرکزی/ ایرانیان؛ میراث‌داران نوروز در قزاقستان / خوانده شد

En plus de Nowruz, nous avons beaucoup de choses en commun avec les pays d'Asie centrale. En 1997, j'ai envoyé un groupe du Kazakhstan en Iran, pour participer aux célébrations de Nowruz, de telles actions encouragent les relations culturelles qui peuvent aboutir à des relations économiques ».

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114