?>

Russie/Ansarallah, même combat?

Russie/Ansarallah, même combat?

Le sprinte finale à Maarib: alors même que la ville stratégique se trouve assiégée de trois côtés, Est, Ouest et Sud et que Ansarallah vient de lancer un appel à la mobilisation générale et au collecte de fond pour en finir avec la ville, un étrange événement vient de se produire :

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : les USA poussent la Grèce, base arrière de l'OTAN en Méditerranée à installer ses Patriot en Arabie saoudite. Pour ceux et celles des analystes qui se sont laisser bernés par les appels au boycott d'armes du clan Biden contre l'Arabie ou par ces larmes de crocodile versées depuis l'Amérique déclencheur de la guerre il y a 6 ans contre le Yémen, l'apparition des Patriot en Arabie est d’autant plus étrange que ces batteries ont déjà échoué à mainte reprise face aux missiles et aux drones de la Résistance yéménite. A quoi rime cette étrange décision? 

Coté yéménite de la chose, Ansaralah a affirmé être déterminé à aller jusqu'au bout, pas de répit dans la libération de Maarib. Il y a quelqus heures, les combattants d'Ansarallah ont repris le contrôle de quelque 35 kilomètres carrés de Sirwah, la plus grande ville de la province pétrolière, arrivant ainsi à 10 kilomètres du centre de ce gouvernorat. Le village d'Arak au sud du barrage stratégique de Maarib a été libéré tout comme le village d'al-Zour à Sirwah. L'arrivée massive des terroristes de Daech et d'al Qaida qui ont déclaré officiellemen,t la guerre contre Ansarallah prouvant ainsi être des soldats de sa Majesté SAlamne et du président démocrate Biden, n'ayant pas changé grande chose, Ansarallahj continuant à avancer de façon fulgurante. 

Les deux camps s’affrontent violemment près de Jabal al-Balaq à Sirwah. Les combattants d'Ansarallah se sont rendus maître des villages d'al-Zour et d'al-Hemjara sur la route de Sirwah-Maarib. Dimanche, ils ont également nettoyé la région d'al-Talaa al-Hamra alors qu'ils continuaient à faire une progression à l'ouest de Maarib. Dans le camp d'en face les désertions le dispute à la reddition. Selon les rapports de samedi, le bataillon de la 117brigade d'infanterie pro-Hadi s'était rendu avec tout son équipement militaire aux forces yéménites. A vrai dire, la perte de Maarib serait un coup fatal pour un camp US/OTAN/Israël/monarchies arabes qui comptaient démembrer le Yémen. Pourquoi?  

Après 6 ans de guerre, Ansarallah reprendra entièrement le contrôle du Nord du Yémen au détriment de ses ennemis. Puis Maarib est la dernière base de l’armée saoudienne qui est considérée comme une menace pour le gouvernement de salut national tombe. Mais il y a plus :  Maarib est bourrée de pétrole et la Résistance en prendra le contrôle.  Sachant que le gouvernorat de Maarib est l’un des centres agricoles les plus importants du Yémen, le peuple sera approvisionné en céréales et en vivres de la meilleure façon, ce qui est un plus pour une population yéménite depuis six ans sous blocus le plus total surtout que Maarib dispose de l'une des plus grandes centrales atomiques du Yémen propre à faire marcher des usines, des ateliers de tout genre y compris agricole, économique ou même militaire.

Mais le plus important serait que la route terrestre reliant l'Arabie saoudite au sud du Yémen sera coupée et les Saoudiens n'auront d'autres choix que de passer par al-Mahra à la frontière avec le Sultanat d’Oman pour accéder aux zones méridionales. D'où d'ailleurs la visite précipitée de l'ambassadeur US au Yémen au mois de décembre à Mahra où il a rencontré le gouverneur pour s'assurer qu'en dépit de la réticence des populations, les troupes US, retranchés dans l'aéroport de la ville n'auraient pas de problèmes à se rendre via Mahra dans le sud. Et Puis Maarib, une fois libérée sera un point de départ pour d'autres fronts,  Ansarallah pouvant  dépêcher ses combattants sur d’autres fronts de combat dont celui situé à la côte ouest et à la province de Shabwa

Or dans tous ceux -ci, il y a des signes d'une défaite géostratégique liée à une guerre  commencé sous Obama, poursuivi sous Trump et qu'hérite un Biden poussé à jouer le rôle de pompier alors qu' à vrai dire c'est elle le pompier pyromane. s'inscrit dans ce sens, le déploiement des Patriot grec en Arabie. Des Patriot qui visent moins à défendre un royaume saoudien de toute côté exposé qu' à connecter le ciel de ce même royaume au centre de commandement aérien US/OTAN. Il y a peu le chef du CentCom, McKenzie se rendait sur la côte ouest saoudienne pour y annoncer le redéploiement des troupes US à Yanbu, à Taëz et à Tabouk. certains analystes y ont vu une réponse à la frappe au drone de la Résistance irakienne contre Riyad, drones qui n'ont pas été intercepté que dans le ciel de Riyad, ayant percé ainsi plusieurs couches de DCA, d'autres ont cru y déceler une tentative destinée à contrer la percée russe en mer Rouge via la formation de sa base navale au Port-Soudan au Soudan. Mais une chose est sure : vouloir faire intégrer le ciel saoudien au commandement intégré de l'OTAN est le signe que la prochaine de la Résistance sera contre l'OTAN dont Biden le matin compte utiliser à titre de bouclier. Et la le chemin de la Résistance et de la Russie se croisent. 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib