Royal Army fait pschitt!

Royal Army fait pschitt!

L’armée britannique est en désarroi alors que la fuite d’un rapport du ministère de la Défense révèle de graves pénuries de main-d’œuvre.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon Sputnik, les dernières révélations sur l’état de l’armée britannique font suite à d’autres rapports affirmant que les effectifs de la marine et de l’armée de l’air de ce pays insulaire sont également trop faibles pour mener une guerre avec succès.

L’armée britannique connaît une pénurie chronique de main-d’œuvre, selon un rapport du ministère britannique de la Défense divulgué par The Daily Mail.

Le document interne, marqué comme « sensible », indiquerait que tous les 33 bataillons d’infanterie de l’armée, sauf un, manquent d’effectifs nécessaires pour défendre la Grande-Bretagne. De plus, les principales unités militaires de première ligne ne disposent au mieux que de la moitié du personnel nécessaire pour se déployer pour les opérations militaires.

Selon The Daily Mail, la situation désastreuse de l’armée britannique a été imputée à des années de mauvais paiement de salaires pour les soldats et à la décision de sous-traiter le recrutement à une entreprise privée. L’armée a accepté un contrat de recrutement de 10 ans avec la société Capita en 2012, une décision qui a ensuite été qualifiée de « naïve » par le Comité des comptes publics de la Chambre des communes.

Beaucoup se sont étonnés que, malgré le manque d’effectifs, le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson se soit engagé à réduire encore la taille d’un certain nombre de bataillons d’infanterie dans le cadre d’un examen de la stratégie britannique à long terme.

Le colonel Richard Kemp, un officier de l’armée britannique qui commandait les forces du pays en Afghanistan, a qualifié de « désastreuse » la décision de remettre le contrat de recrutement à Capita.

Commentant les prochaines réductions supplémentaires du nombre des forces, il a ajouté que « l’armée est déjà trop petite pour protéger adéquatement la Grande-Bretagne dans un monde de plus en plus dangereux. Ces nouvelles coupes sont irresponsables. »

Le rapport du ministère britannique de la Défense, qui, selon The Daily Mail, est intitulé « Résumé de la force des soldats du bataillon d’infanterie, janvier 2021 », analyse les chiffres nécessaires à chaque bataillon pour travailler à l’efficacité opérationnelle.

Le pire parmi eux est le 1er bataillon, les Scots Guards, qui est souvent considéré comme l’un des régiments les plus prestigieux de l’armée britannique. Il nécessite 603 soldats, mais actuellement seulement 339 sont disponibles pour un déploiement opérationnel. L’infanterie dans son ensemble a besoin de 14 984 soldats, mais n’en aurait actuellement que 11 301 prêts pour la guerre.

Tobias Ellwood, un ancien ministre britannique de la Défense qui siège à la tête du Comité de la défense de la Chambre des communes, aurait confié au journal britannique que l’« infanterie est de plus en plus petite. Nous voulons tous que la Grande-Bretagne se tienne debout et soit leader dans un monde en évolution rapide. Cela ne peut être réalisé si le nombre de soldats est réduit et si nous supprimons d’autres bataillons d’infanterie. »

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020