Riyad- Téhéran normalisés: le perdant?

Riyad- Téhéran normalisés: le perdant?

La normalisation Iran-Arabie isolera totalement Israël

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Centre de recherche pour la sécurité nationale du régime sioniste a publié un rapport publié que le dialogue irano-saoudien change les règles du jeu au Moyen-Orient. Selon les responsables du Centre: "La nouvelle administration américaine a forcé Riyad à apporter des changements dans sa politique étrangère qui a commencé d'abord par la réconciliation avec le Qatar, puis la proposition du cessez-le-feu avec Ansarullah et en ce moment la reprise des discussions avec l'Iran.    Le Centre de recherche sur la sécurité nationale du régime sioniste, affilié à l'Université de Tel Aviv, n'a pas considéré le début des pourparlers entre l'Iran et l'Arabie saoudite comme étant sans rapport avec les pourparlers de Vienne pour relancer accord nucléaire iranien.  

 Le Centre de recherche qualifié a la reprise des relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite de défaite de l'opposition iranienne, qu'Israël a mis tous ses efforts pour renforcer. À cet égard, Rayed Krimly le responsable de la planification politique du ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré dans une interview à Reuters: "Le but des pourparlers avec l'Iran est de réduire les tensions dans la région".  "Il est encore trop tôt pour en juger, mais nous espérons que ces pourparlers seront couronnés de succès", a ajouté Rayed Krimly.
Un responsable saoudien a déclaré que les attentes de l'Arabie saoudienne en matière de négociations avec l'Iran étaient limitées et tenant compte des années de concurrence intense entre deux pays, il était peu probable qu'une revirement rapide des relations entre les deux pays se produise. 
"Les pourparlers avec l'Iran va contribuer à l'Arabie saoudite à envoyer ce message à l'administration Biden aux États-Unis:" Nous sommes rationnels et les portes du dialogue de l'Arabie saoudite sont ouvertes ", a poursuivi le responsable saoudien, s'exprimant sous couvert d'anonymat.
Un responsable occidental de son côté a déclaré que l'Arabie saoudite espérait s'engager d'une manière ou d'une autre en marge des pourparlers de Vienne sur la relance du PGAC. 
C'est dans ce contexte que le président irakien Barham Salih a confirmé hier que son pays avait accueilli plusieurs séries de pourparlers entre l'Iran et l'Arabie saoudite. La première série de pourparlers à Bagdad en avril s'est concentrée sur le conflit au Yémen

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020