Plus de 70 % des Iraniens ont déjà reçu la première dose du vaccin COVID19, annonce le Président Raïssi

Plus de 70 % des Iraniens ont déjà reçu la première dose du vaccin COVID19, annonce le Président Raïssi

Plus de 70% d’Iraniens ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le Président de la RII, Seyyed Ebrhaim Raïssi, lundi 18 octobre dans une intervention télévisée.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Président qui s’exprimait dans un discours en direct à la nation ce lundi soir a félicité les musulmans du monde à l'occasion de l'anniversaire du grand Prophète de l'Islam, le très vénéré Muhammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur sa descendance), date qui marque également le début de la « Semaine de l'Unité » inter-musulmane au sein de l’Oumma islamique (à l’initiative de l’Iran).

Soulignant que la vaccination contre le COVID19 était la priorité « la plus importante » pour son gouvernement depuis son entrée en fonction il y a trois mois, il a déclaré que son administration travaillait avec véhémence sur la question et sa campagne de vaccination a déjà offert une protection massive contre le virus. Il a pourtant appelé les Iraniens à respecter tous les protocoles sanitaires nécessaires pour contrer la propagation du virus mortel.

S’attardant sur la situation économique défavorable qui touche le peuple et les ravages de l’inflation qui ont suscité beaucoup de pressions dans notre pays victimes des sanctions inhumaines le Président a déclaré que cela est au cœur de ses préoccupations quotidiennes.

« Je m’occupe de ce problème quotidiennement voire toutes les heures, de manière systématique et approfondie. Je surveille en permanence les prix, en particulier ceux des produits alimentaires », a-t-il déclaré.

« J'espère qu'avec les mesures que nous prendrons, les effets de l'inflation diminueront. Bien sûr, les effets inflationnistes des décisions précédentes (prises par les anciens gouvernements) se font sentir dans les portefeuilles des Iraniens et ont eu un impact important pour les dépenses liées à l’alimentation, particulièrement chez les personnes à faible revenu », a reconnu le Président avant de préciser que « les décisions d'aujourd'hui affecteront également et sûrement la vie des gens à l'avenir. »

S’agissant de la question des emprunts auprès de la Banque centrale, le chef du 13e gouvernement a déclaré : « Il faut compenser le déficit budgétaire. Emprunter est une source d’inflation. »

Il a émis l’espoir de voir réglementer le paiement des salaires et les dépenses du gouvernement sans emprunt auprès de la Banque centrale.

S’agissant de ses décisions sur les négociations nucléaires et de la levée des sanctions, le Président a déclaré : « Nous suivrons les négociations, mais ne lierons jamais les moyens de subsistance des citoyens lambda et le marché aux pourparlers du JCPOA (Plan global d’action conjoint sur le nucléaire iranien de 2015).

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114