Pétrole: l’Iran fait sauter les verrous

Pétrole: l’Iran fait sauter les verrous

Considéré comme le principal acteur sur le marché pétrolier de 2021, l’Iran évalue le marché asiatique pour ramener sa vente de pétrole à son niveau antérieur.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : L’Iran évalue l’état de ses relations avec ses anciens clients en Asie et multiplie les actions diplomatiques pour la levée des sanctions américaines, a rapporté Bloomberg dans son édition du 3 mars.

La National Iranian Oil Company (NIOC) a contacté au moins cinq raffineries de la région pour discuter de la possibilité d’accords d’approvisionnement en pétrole si les sanctions américaines venaient à être assouplies, a indiqué Blommberg. Les discussions sont préliminaires et ne portent toujours pas sur le volume et le prix du pétrole qui sera vendu à l’avenir.

« Je m’attends à ce que la plupart des acheteurs en Asie disent qu’ils seraient heureux de reprendre l’importation de brut, à condition que les sanctions américaines soient levées », a déclaré Vandana Hari, fondatrice de Vanda Insights à Singapour.

Cité par Bloomberg, Citigroup Inc. a de son côté estimé que l’Iran sera le plus grand acteur du marché du pétrole en 2021 en raison d’une nette augmentation de ses exportations après la levée des sanctions US.

Le président américain Joe Biden a proposé de participer à des pourparlers pour relancer l’accord nucléaire, mais Téhéran exige que les sanctions américaines soient d’abord levées. Ayant jusqu’à présent fait preuve d’un suivisme aveugle envers les États-Unis, l’Europe a, pour sa part, déclaré récemment qu’elle serait plus active pour tenter de relancer le pacte. Pékin s’est opposé aux sanctions et a accusé les États-Unis de dépasser sa juridiction.

En dépit des sanctions américaines, les expéditions ont augmenté et les flux vers la Chine ont reçu une attention inattendue, souligne Bloomberg en ajoutant que l’Inde espère également que Biden adoptera une ligne plus correcte à l’égard de l’Iran afin que le troisième importateur mondial de pétrole puisse diversifier ses sources de brut.

La Chine et l’Inde étaient les plus gros acheteurs du pétrole iranien, suivis de la Corée du Sud et du Japon, avant le retrait unilatéral des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et le rétablissement des sanctions inégales.

Avant les sanctions américaines, les ventes de pétrole de l’Iran en 2018 étaient d’environ 2,5 millions de barils par jour.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020