?>

Paris prêt à "guerroyer" la Chine?!

Paris prêt à

Sur fond de la reprise des exercices militaires entre Washington et Séoul, la marine française rejoint l’US Navy en mer de Chine orientale conformément à la politique de pression sur la Corée du Nord.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La frégate Prairial de la marine française mènera des activités de surveillance en mer de Chine orientale jusqu’au début du mois de mars, a affirmé le ministère japonais de la Défense dans un communiqué publié le jeudi 18 février.

Ce sera la deuxième fois que la France mène de telles activités dans les eaux proches du Japon depuis 2019, a indiqué le communiqué.

Le déploiement se déroule dans le cadre des efforts internationaux visant à faire pression sur la Corée du Nord pour empêcher cette dernière de se livrer à des transferts de marchandises de navire à navire, selon les allégations de Washington, des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Japon a signalé aux Nations unies plusieurs cas de transferts de marchandises soupçonnés de navire à navire entre des navires nord-coréens et des navires immatriculés à l’étranger dans la mer de Chine orientale depuis 2018.

La mission de la frégate Prairial de surveiller les activités maritimes de Pyongyang intervient alors que les pays européens ont intensifié leur engagement dans l’Indo-Pacifique, en partie en raison du renforcement militaire de la Chine.

Les activités récentes de la France dans la région incluent une patrouille dans la mer de Chine méridionale par le sous-marin nucléaire Emeraude au début du mois. Le sous-marin a également participé à un exercice conjoint en décembre dernier avec la MSDF et la marine américaine au large de l’île la plus méridionale du Japon, Okinotorishima.

La marine française prévoit également de déployer son navire d’assaut amphibie Tonnerre au Japon plus tard cette année. En effet, Paris a des intérêts stratégiques dans l’Indo-Pacifique où il a des territoires, dont l’île de la Réunion dans l’océan Indien et la Polynésie dans le Pacifique Sud.

De même, la Grande-Bretagne enverra, elle aussi cette année, le porte-avions Queen Elizabeth et son groupe de frappe en Asie de l’Est, tandis que l’Allemagne enverra un navire de guerre dans l’Indo-Pacifique. 

La nouvelle intervient alors que RT fait état de la reprise des exercices américano-sud-coréens suspendus en raison des pourparlers entre l’ancien président américain avec la Corée du Nord et du coronavirus.

L’exercice de neuf jours, prévu pour la mi-mars, est une simulation d’opérations de combat contre la Corée du Nord, le premier exercice américano-sud-coréen depuis l’entrée en fonction du président américain Joe Biden, a rapporté le journal The Korea Herald, citant les sources informées.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib