OTAN: la surprise russe?

OTAN: la surprise russe?

Sur fond de tensions croissantes entre la Russie et l’Ukraine et alors que la Russie a testé avec succès son bombardier le plus moderne le secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, Jens Stoltenberg, a fait état de la possibilité de la présence permanente de l’OTAN en Europe de l'Est.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Pour la première fois, la Russie a fait voler son bombardier stratégique le plus moderne Tu-160M, construit spécifiquement pour répondre aux besoins des forces aérospatiales russes.

Il s'agit de l'un des deux bombardiers stratégiques, qui sont censés armer les forces aérospatiales russes cette année, ce qui augmentera considérablement les capacités de l'aviation stratégique du pays.

Le bombardier Tu-160M ​​​​est capable d'emporter des missiles supersoniques, ce qui en a fait le bombardier le plus efficace au monde.

Le vol du bombardier russe a eu lieu à une altitude de 600 mètres et à une durée d'environ une demi-heure. Dans le cadre du vol d'essai, l'équipage a vérifié le fonctionnement de tous les systèmes, la stabilité et la contrôlabilité de l'avion, aucun problème n'a été trouvé.

Selon certaines sources, le premier bombardier stratégique Tu-160M ​​​​serait livré aux forces aérospatiales russes au premier semestre 2022, et le deuxième serait livré l’armée de l’air du pays d'ici la fin de l'année...

C’est dans ce contexte que le secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, Jens Stoltenberg, a fait état de la possibilité du déploiement permanent de l’OTAN en Europe de l'Est.

L'OTAN évalue constamment la présence de ses forces en Europe de l'Est pour s'assurer qu'elle est prête à protéger efficacement tous les alliés, a déclaré le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président estonien. 

« Nous évaluons constamment notre présence en Europe de l'Est. Ces dernières années, nous avons renforcé notre défense collective dans cette partie de l'Europe, et nous ferons toujours tout ce qu’il faut pour qu'il n'y ait aucun doute sur la détermination et la capacité de l'OTAN de protéger tous ses alliés », a-t-il déclaré.

« Je ne peux pas parler des détails des propositions possibles, mais l'OTAN est toujours prête à faire le nécessaire pour protéger tous les alliés », a-t-il ajouté répondant à la question de savoir si l’OTAN a reçu des propositions pour renforcer sa présence en Europe de l’Est.

Auparavant, un groupe de législateurs américains avait écrit une lettre au président américain Joe Biden dans laquelle ils affirmaient la nécessité d'envoyer des forces supplémentaires sur le flanc oriental de l'OTAN.

Selon Stoltenberg, la Suède et la Finlande pourraient rejoindre rapidement l'OTAN. 

« La Suède et la Finlande respectent largement les normes de défense de l'OTAN, et si elles prennent une décision politique, elles peuvent rapidement rejoindre l'OTAN », a-t-il poursuivi.

Début janvier, le secrétaire général de l'OTAN s'est entretenu avec le président finlandais Sauli Niinistö et la Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, soulignant que l'OTAN « soutient le droit de chaque pays visant à prendre des mesures pour assurer sa propre sécurité ».

Le sous-secrétaire d'État américaine, Victoria Nuland, a également déclaré plus tôt que les États-Unis étaient prêts à discuter avec la Finlande et la Suède de la possibilité de leur adhésion à l'OTAN, si ces pays exprimaient une telle volonté.

Auparavant, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait défendu les exercices militaires en Russie près de la frontière ukrainienne, soulignant que la politique de l'OTAN envers l'Europe de l'Est et la Russie menaçait la sécurité de Moscou.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE