"OTAN" arabe-Israël, possible ?

L’ancien ministre iranien de la Défense, le général de division Ahmad Vahidi, a averti que « si l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn forment une alliance avec le régime sioniste contre l’Iran, ils en paieront le prix fort ».

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Dans un entretien spécial à Russia Today (RT), l’ancien ministre iranien de la Défense et membre actuel du Conseil de discernement du bien de l’Ordre islamique a répondu à une question sur l’alliance qu’Israël a l’intention de former avec l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn contre l’Iran. 

« L’entité sioniste souffre de nombreuses crises sociales et sécuritaires. Elle souffre également d’une crise identitaire. Le front interne israélien est dépourvu de stabilité, et le cabinet de Netanyahu est confronté à des problèmes qui l’ont conduit à organiser sa quatrième élection en deux ans », a-t-il déclaré.

Le général de division Vahidi a souligné que le régime sioniste cherchait à se tourner vers d’autres pays pour qu’ils l’aident à faire face à l’Iran, notamment l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn.

« Naturellement, ces pays n’ont ni les moyens ni la capacité d’affronter l’Iran, et il est peu probable qu’ils se laissent entraîner dans une alliance avec le régime sioniste contre l’Iran. Mais si l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn rejoignent la coalition anti-iranienne, ils devront s’attendre à recevoir des coups très forts et mortels », a-t-il averti. « Malgré cela, l’entité sioniste cherche à former cette alliance », a-t-il ajouté.

Selon l’ancien ministre iranien de la Défense, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont trahi les droits et les idéaux de la Palestine et ont tourné le dos à l’oumma islamique.

« Nous espérons qu’ils ne sombreront plus dans le bourbier israélien car leur entrée dans cette alliance aura de graves conséquences », a-t-il mis en garde.

Auparavant, Reuters citant les médias israéliens avait rapporté qu’Israël menait des négociations avec trois États arabes, dont l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, pour former une alliance militaire.

La chaîne de télévision i24 News a révélé que Tel-Aviv tentait de créer une alliance de défense sécuritaire sur le modèle de l’OTAN et que les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et Bahreïn en seraient les partenaires.

L’idée de la formation de cette alliance intervient alors que les pays arabes ont fermé les yeux sur Israël en tant que régime qui est source de la menace nucléaire au Moyen-Orient.

Lors de sa visite au poste-frontière entre Israël et Gaza, le ministre israélien des Affaires militaires, Benny Gantz, a qualifié de « peu important » le récent rapport de la radio israélienne Kan selon lequel Israël envisage de conclure un pacte de défense avec les pays arabes du golfe Persique. Mais il a déclaré que des efforts étaient en cours pour développer les relations en matière de sécurité.

« Je ne pense pas que cet accord soit un pacte de défense, mais nous travaillons en vue d’établir une alliance sécuritaire régionale avec tout pays avec lequel nous entretenons des relations. Nous cherchons à prendre des dispositions spéciales en matière de sécurité et nous pouvons poursuivre et développer nos relations dans le cadre de cet accord », a-t-il indiqué.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020