Occident: 2e avertissement russe

Occident: 2e avertissement russe

Des relations entre la Russie et l'Union européenne, il n'en reste plus grand-chose, a fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères selon qui Moscou sera pourtant prête à revenir sur les relations, si l'Europe le désire.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le patron de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi qu'il ne restait plus grand-chose des relations entre la Russie et les pays de l’Union européenne (UE). Lavrov a déclaré lors d'une conférence de presse en présence de son homologue finlandais que l'UE portait atteinte aux relations bilatérales avec la Russie depuis plusieurs années.

« Le coup d'État de 2014 en Ukraine était le point culminant des tentatives européennes à cet égard, et ce coup d'État a eu lieu alors que les responsables du gouvernement et l'opposition en Ukraine étaient parvenus à un accord », a souligné Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a ajouté qu'il ne restait plus grand-chose des relations Moscou-Bruxelles, mais que la Russie était prête à poursuivre les discussions sur des intérêts communs.

« Moscou serait prêt, si l'Union européenne y est favorable, de reconstruire ses relations avec l’Europe », selon le plus haut diplomate.

Dans une interview télévisée vendredi, Lavrov a déclaré que Moscou romprait ses rapports avec l’UE en cas de nouvelles sanctions européennes contre la Russie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré:

« Le fait est que nous ne voulons pas [rompre les relations avec l’Europe]. Cependant, si l'UE décide d’imposer ses sanctions aux infrastructures russes, nous serons alors prêts à couper les rapports, parce que nous devons nous préparer au pire. »

Mardi dernier, le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, a fait part de nouvelles éventuelles sanctions anti-russes, suite aux escalades entre la Russie et les pays européens et à l'expulsion de plusieurs diplomates européens de Moscou pour avoir participé à des manifestations illégales en faveur de l’opposant pro-occidental russe, Alexeï Navalny.

Jeudi dernier, trois diplomates européens ont déclaré que Bruxelles déciderait en février d’interdire au président russe, Vladimir Poutine, de voyager en Europe et de confisquer ses biens et ceux de ses alliés.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020