Natanz fait un boom...

Natanz fait un boom...

Le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran a déclaré que 1 000 centrifugeuses IR2M seraient installées dans le site de Natanz dans les trois mois à venir, l’armée iranienne mettant en garde Israël contre toute attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran, a déclaré que l'OEAI a réalisé de grands projets conformément aux directives du Leader de la République islamique et que l'Iran enrichissait de l'uranium en utilisant une technologie 100% locale.

Il a fait ces remarques en s’adressant aux journalistes en marge de la visite du président du Parlement iranien Mohammad Bagher Ghalibaf à l’usine de Fordow, ce jeudi.

« Ce n’est pas seulement l’enrichissement. Nous avons beaucoup progressé dans le domaine des radiopharmaceutiques, de la production de yellowcake et de l’oxygène », a affirmé le porte-parole en faisant état de l’installation prochaine de 1 000 centrifugeuses IR2M dans l'installation nucléaire de Natanz.

« Il y a actuellement 17 kilogrammes de stocks d'uranium enrichi avec une pureté de 20%, a-t-il précisé. Les capacités de l'industrie nucléaire ne sont pas comparables aux années précédentes. »

Quant aux engagements des parties signataires du PGAC et le retour des États-Unis à l’accord nucléaire, M. Kamalvandi a souligné que l’OEAI attendra les décisions qui seront prises par les plus hautes autorités iraniennes.

Interrogé sur la possibilité de suspendre volontairement la mise en œuvre du protocole additionnel en temps voulu, le porte-parole a déclaré : « Nous respecterons la loi à la lettre, il appartient au Parlement et au gouvernement de décider en la matière. »

Début décembre 2020, le Parlement iranien a adopté un projet de loi baptisé Plan d'action stratégique visant à contrer les sanctions. Approuvée par le Conseil des Gardiens, la loi avait donné à Washington deux mois pour lever les sanctions.

L'Iran a repris l'enrichissement d'uranium à 20 % à l'usine de Fordow conformément à la législation du Parlement et a averti qu’au cas où Washington ne lèverait pas toutes les sanctions anti-Iran, il arrêterait également la mise en œuvre volontaire du protocole additionnel autorisant les visites inopinées des inspecteurs de l'AIEA dans les installations iraniennes.

Le porte-parole de l’état-major des forces armées iraniennes, le général de division Abolfazl Shekarchi, a menacé de « détruire Tel-Aviv » au cas où Israël « commettrait une erreur » contre l'Iran.

« Les menaces d'Israël font partie de la guerre psychologique. Elles ne sont que des illusions », a-t-il déclaré ajoutant que l'armée iranienne « détruira Tel-Aviv et l’effacera, si Israël commet une quelconque stupidité contre nos installations nucléaires ». 

« L’armée israélienne vit dans un état de terreur et est trop faible pour exécuter ses menaces sur le terrain », a-t-il dit.

Et de poursuivre : « L'armée israélienne est incapable d'affronter le Hezbollah et les mouvements de Résistance palestiniens malgré le soutien international. Nos activités nucléaires sont totalement pacifiques et il n’y a pas de place pour la production, le stockage ou l’utilisation d’armes nucléaires dans la stratégie de défense de l’Iran. »

Les commentaires de Shekarchi sont intervenus un jour après que le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kochavi, a menacer d'affronter l'Iran.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

114
پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020