Missile "Hajj Qassem" ratatine Tel-Aviv!

Au J+7 de la guerre, Tel-Aviv, capitale de l'occupation est ratatinée avec des missiles d'une facture totalement nouvelle!


Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Outre Sejjil, missile tactique largement employé ces derniers jours et dont la capacité de destruction a littéralement pétri de peur l'entité,  la Résistance palestinienne a fait sortir le missile "Hajj Qassem" dans la nuit de samedi à dimanche 16 mai, vers minuit heure locale, peu après l'expiration de l'ultimatum lancé par le porte-parole de Qassam Abou Ubeid.  Le nouveau missile est baptisé "Hajj  Qassem, du nom du haut commandant en chef de l'axe de la Résistance, Qassem Soleimani, lâchement assassiné le 3 janvier 2020 par les Américains mais avec le concours d'Israël. Une puissante salve de missiles et de roquettes a pris pour cible la capitale sioniste. Le raid aurait impliqué pas moins de centaines de missiles et roquettes qui auraient été tirés en moins de 5 minutes contre le centre et la banlieue de Tel-Aviv.

Le porte-parole des Brigades Qassam avait donné dans la nuit de samedi à dimanche deux heures aux Sionistes pour se mettre à l'abri avant que "Tel-Aviv ne soit ciblé" en représailles de la frappe qui a détruit samedi soir le siège des médias étrangers à Gaza. Les sirènes d'alarmes continuent à retentir à Tel-Aviv, à Ashkelon et à Ashdod, cités gaziers désormais boudés par les investisseurs étrangers. Les missiles tirés à l'aube ont touché Nataniya et Naplouse en Cisjordanie.

Hasharon au nord de Tel-Aviv a également été visé sur fond des batteries de missiles anti missiles Dôme de fer, totalement saturées et paralysées, note Al Jazeera. " Des déflagrations sont terribles. Il s'agit visiblement de missiles Sejjil bien plus puissants que les engins tirés ces derniers jours. Les Sejjil traquent carrément les colons tant leur nombre est important. Outre Tel-Aviv, le centre et le sud d'Israël les engins ont aussi touché Hertziliya. Quelques 6 millions de sionistes se sont enterrés dans des abris, du jamais vu dans l'histoire de l'entité. 

Times of Israël ridiculise sans le vouloir le Dôme de fer "devenu un auxiliaire des missiles et roquettes palestiniens" car radicalement hacké " il tire sur les maisons israéliennes " quand il "ne tire pas sur lui-même " : "Au sud et au centre d'Israël les gens se sentent menacés par les éclats des missiles antimissiles Tamir, note le journal. " A Ashdod, a Richon Letzion, a Ghan Unah les éclats ont blessé les colons", dans une logique kamikaze propre à l'entité sioniste quand elle se trouve dans l’impasse : " Netanyahu tend a enterré Israël avec lui-même, note un internaute sioniste en réagissant à l'article.

Plus de 40 missiles en 3 minutes !! Et ce ne sont ni des missiles iraniens, ni ceux du Sinaï ni des engins soudanais ! C'est à Gaza qu'on les a fabriqués ! Où était le Shin Beth, l'armée et le gouvernement ?!, s'interroge la chaîne 12.

Les Sionistes sauront-ils tenir longtemps ? Les deux heures de trêve annoncée samedi soir par Abou Ubeida, le porte-parole de Qassam a servi à des dizaines de sionistes de descendre dans les rues de Tel-Aviv pour exiger la trêve. "Arrêtez la guerre contre Gaza" lisait-on sur des banderoles brandies par les manifestants dont certains appartenaient à Neturei Karta les juifs haredim anti sionistes pour qui Israël est " un poison pour le peuple juif". Mardi le 10 mai au premier jours de la guerre certaines sources d'information ont fait état d'une tentative d'assassinat contre Netanyahu alors qu'il sortait du cabinet sécuritaire.

La toute dernière frappe des brigades Qassam contre Tel-Aviv et sa banlieue a fait selon les analystes franchir un nouveau palier, le missile Qassem portant la signature directe de la force Qods. Quelques heures avant la frappe, le commandant en chef de la Force Qods, le général de brigade Qaani a contacté tour à tour le chef du bureau politique du Hamas, Ismaël Haniyeh puis le secrétaire général du Jihad islamique de la Palestine, Ziyad Nakhala. Hier soir, en bombardant le deuxième grand complexe de Gaza, l'entité sioniste n'aurait jamais cru que la Résistance irait sortir un nouveau type de missile. Il y a quelques minutes, Abu Hamza, le porte-parole des brigades de Qods, branche armée du Jihad islamique, a fait le point sur le missile "Qassem" : " sa portée lui a permis d'atteindre droit au cœur Tel-Aviv, Ashdod, Sderot et les autres villes de la Palestine occupée mais l'entité sioniste n'en est pas à bout de ses surprises. Je dis à Netanyahu, l’imbécile, et à ses lieutenants encore plus bêtes que lui que nous attendons de pieds fermes vos soldats à Gaza pour leur montrer de quelle bois la Résistance est faite". Le tir du missile " Hajj Qassem", plus d'un an après l'assassinat du haut commandant de la Résistance en Irak et alors même que l'Irak a été samedi le théâtres des méga manifs anti Israël, à Bagdad, à Bassora, à Nasseriyah, à Mossoul, a provoqué un tollé anti-sioniste sur la toile, les jeunes irakiens, tout comme les jeunes libanais et jordaniens, ayant rejoint le hashtag " Soldats irakiens de Qods". Cette campagne est lancée alors même que Kateb Hezbollah, l'une des principales composantes de la Résistance irakienne a fait état samedi de la disponibilité de ses combattants de partir à Gaza.

Les sources militaires russes qui suivent de près les évolutions sur le terrain affirment que le missile Hajj Qassem qui vient de faire son baptême de feu « pèsent 11 tonnes » et que sa portée est de « 1000 kilomètres » : «  selon les données communiqués par nos sources, il s’agit d’un missile dont la vitesse est 15 fois celle du son, ce qui le rend hypersonique », affirme Avia.pro, site proche de la Défense russe citant, Abou Hamza, qui a ajouté : «  c’est l’un des missiles les plus modernes de la Résistance ».  

Dévoilé en août 2020 par le CGRI, le missile sol-sol  à combustible solide « Hajj Qassem »  a une portée de 1 400 km et pèse 7 tonnes en moyenne et a une longueur de 11 mètres. Son ogive, de 500 kg, est détachable et guidée jusqu’à la fin de son trajet ce qui en fait un missile tactique de haute précision. Sa vitesse atteint Mach 12 au moment de son entrée dans l’atmosphère et est de Mach 5 à l’impact. Décidément la nuit de 15 la fête était sensationnelle à Tel-Aviv !

Le missile "Hajj Qassem" a été fabriqué à base de missile Zelzal. Son moteur-fusée à combustible accélère son déploiement et sécurise son stockage ainsi que son transport à long terme par rapport aux missiles à combustible liquide.  En 2020, le CGRI a annoncé l’avoir testé sans qu’aucun système de défense aérienne puisse  le détecter ou l’intercepter. La nuit de 15 mai à Tel-Aviv a prouvé que le CGRI ne bluffait pas, bien au contraire des Sionistes et Cie!

Après le Fateh-110 d’une portée de 300 km, le Fateh-313 d’une portée de 500 km et le Zolfaghar d’une portée de 700 km, les spécialistes iraniens ont réussi, avec Hajj Qassem et en moins de 4 ans, à augmenter la portée des missiles à 100 %. Ce qui prouve que la frappe anti Israël aurait été décidé en concertation avec toutes les composantes de l’axe de la Résistance peu après l’assassinant du haut commandant, le tir de 13 missiles Qiam contre la base américaine en Irak, Ain al-Asad n’ayant été qu’une «  simple gifle ».

Et en Israël? Ex-ministre des A.E et criminel de guerre, Lieberman a accordé un entretien ce dimanche matin à la chaîne 12 et posé une question bien pertinente : " Si c'est face au Hamas que nous nous retrouvons dans une pareille situation, qu'en sera-t-il une fois que nous nous sommes trouvés nez à nez avec l'Iran? Netanyahu a pris en otage Israël , quitte à traîner la guerre tant que Lapid se trouvera mandaté pour former le gouvernement. .. Netantahu est sur le point de détruire Israël. .. Il va nous tuer tous ....Il joue avec l'armée pour redorer son blason et pendant ce temps le camp d'en face va de victoire en victoire "  ...

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE