Londres/Hamas: les dessous d’une décision controversée

Londres/Hamas: les dessous d’une décision controversée

La Grande-Bretagne a récemment déclaré avoir proscrit le Hamas dans son intégralité, une démarche contre le mouvement de résistance palestinien en emboîtant le pas aux États-Unis et l’Union européenne.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La ministre britannique de l’Intérieur a prétendu que le Hamas avait une capacité terroriste considérable. Priti Patel a déclaré que le groupe avait accès à ce qu’il a décrit comme des armes étendues et sophistiquées. La responsable britannique n’a cependant fait aucune référence aux attaques meurtrières d’Israël contre les Palestiniens dans la bande de Gaza. Tel-Aviv a salué cette décision, que le Hamas a qualifiée de partiale envers le régime israélien. Londres a interdit la branche militaire du Hamas connue sous le nom de Brigades Izz ad-Din al-Qassam en 2001. 

La décision du Royaume-Uni de qualifier le mouvement de résistance palestinien, le Hamas, d’organisation terroriste suscite une condamnation généralisée.
L’autorité palestinienne affirme que le Royaume-Uni a pris la mesure à la demande d’Israël. Elle a affirmé que la désignation est une agression injustifiée contre le peuple palestinien et entravera les efforts de reconstruction dans la bande de Gaza assiégée. L’Iran a également dénoncé la décision du gouvernement britannique. Le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian a déclaré que les droits des Palestiniens ne pouvaient pas être bafoués en déformant les faits. Le Hamas a condamné la décision du Royaume-Uni comme un crime contre le peuple palestinien.
Le porte-parole du Hamas a ajouté que la décision britannique encourageait le régime israélien à poursuivre ses atrocités contre les Palestiniens. La décision britannique ajoute l’aile politique du Hamas à une interdiction récente de l’aile militaire du mouvement. En vertu des changements, tout acte de soutien au Hamas sera passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 14 ans de prison. Londres a cité ce qu’il appelle l’importante capacité terroriste du Hamas, y compris l’accès à des armes étendues et sophistiquées. C’est alors que le groupe utilise ses armes pour défendre la bande de Gaza contre l’agression israélienne.

André Chamy, juriste international, et Luc Michel, géopoliticien, s’expriment sur le sujet.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE