Les Nigérians demandent la libération de Sheikh Zakzaky

Les Nigérians demandent la libération de Sheikh Zakzaky

Des milliers de Nigérians ont tenu un nouveau rassemblement en solidarité avec le religieux musulman emprisonné Cheikh Ibrahim Zakzaky.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Lors du rassemblement qui s'est tenu mercredi à Abuja, la capitale, les manifestants, pour la plupart affiliés au Mouvement islamique du Nigéria (IMN), ont appelé à la libération du clerc malade, qui a un besoin urgent de soins médicaux.

Une manifestation similaire a également été organisée à Washington avec des manifestants scandant des slogans, tels que "Free Zakzaky".
 
Selon certaines informations, l'état de santé de Zakzaky se détériorerait dans la prison, mais les autorités refusent toujours de lui donner accès à un traitement.

Il devait également comparaître lundi devant un tribunal qui devait décider s'il devait être libéré ou non pour un traitement médical urgent. Cependant, le tribunal de la ville de Kaduna, dans le nord du pays, a ajourné l'audience sur le cautionnement jusqu'au 5 août.
 
Les partisans de l’IMN affirment que l’ajournement est un stratagème délibéré pour faire traîner les procédures de manière à ce que l’état de cheikh se dégrade au point de ne pas revenir.

Zakzaky, fondateur de IMN, est en détention depuis décembre 2015 après une descente à son domicile dans la ville de Zaria, au cours de laquelle il a été battu et a perdu la vision de son œil gauche.
 
Au cours de la répression brutale, trois de ses fils ont perdu la vie, son épouse a été grièvement blessée et environ 350 de ses partisans ont été tués.

Depuis lors, le gouvernement réprime violemment l'IMN et ses membres.
 
Récemment, un tribunal nigérian a autorisé le gouvernement à qualifier l'IMN de "groupe terroriste", une décision qui, selon beaucoup, donnerait aux responsables la possibilité de la réprimer plus sévèrement.

Les membres d'IMN descendent régulièrement dans les rues de la capitale nigériane pour demander la libération de Zakzaky.
 
Au cours des dernières semaines, des dizaines de manifestants ont été tués après que les troupes nigérianes eurent utilisé des munitions réelles et du gaz lacrymogène. L'IMN affirme avoir perdu au moins 20 de ses membres lors des affrontements de la semaine dernière.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib