?>

Les musulmans boycottent les municipales à Srebrenica

Les musulmans boycottent les municipales à Srebrenica

Les musulmans ont annoncé le boycott des municipales dimanche à Srebrenica pour contester des conditions électorales jugées favorables aux Serbes, dans cette ville martyre de Bosnie orientale où les tensions politiques entre les deux communautés sont fréquentes.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : La commission électorale a ordonné de nouvelles élections après l'annulation d'un premier scrutin en novembre, en raison de fraudes dénoncées par les Bosniaques (musulmans). Les élections avaient été remportées par le camp serbe dont le candidat, le maire sortant Mladen Grujicic, avait largement battu son adversaire bosniaque, Alija Tabakovic.

"Nous avons décidé de ne pas participer à ces élections et avons invité les gens qui soutiennent nos actions politiques à faire de même", a annoncé l'ancien maire bosniaque de Srebrenica, Camil Durakovic. En conséquence, le conseil municipal pourrait se retrouver sans élus bosniaques pour la première fois depuis la guerre intercommunautaire qui avait fait 100.000 morts entre 1992 et 1995. Peu avant la fin de ce conflit, les troupes serbes de Bosnie avaient tué 8.000 hommes et adolescents bosniaques à Srebrenica.

La commission électorale a annulé le scrutin du 15 novembre à cause d'irrégularités telles que le vote d'une personne à plusieurs reprises ou encore la présence de bulletins dans des urnes avant le début des opérations électorales. Mais le camp bosniaque lui reproche de ne pas avoir aussi déclaré nul et non avenu le résultat du vote par correspondance.

Or, selon des candidats bosniaques, plusieurs centaines d'anciens habitants bosniaques de Srebrenica, qui vivent à l'étranger depuis le massacre, n'avaient pas pu voter car ils avaient reçu trop tardivement leurs bulletins par la poste.

Le maire sortant a dénoncé des "pressions politiques" contre la commission électorale. "Certains ne peuvent pas accepter que la situation à Srebrenica change" et "que les Bosniaques votent aussi pour un candidat serbe", a déclaré Mladen Grujicic. Il avait remporté 70% des voix au scrutin annulé, contre 29% pour son adversaire bosniaque. "Nous prouverons à ceux qui veulent nous taxer d'irrégularités que ces élections se dérouleront sans problèmes", a-t-il dit.

Selon le dernier recensement de 2013, Srebrenica était alors peuplée de 13.400 habitants, dont 7.200 Bosniaques et 6.000 Serbes, mais, selon les estimations, beaucoup moins de gens y vivent aujourd'hui. Le massacre de Srebrenica a été qualifié d'acte de génocide par la justice internationale, un verdict toutefois refusé par les Serbes de Bosnie, dont le maire sortant, Mladen Grujicic, aux commandes de la ville depuis 2016.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib