Les mercenaires du prince héritier Al-Khelaifi se vengent des prisonniers politiques

Les mercenaires du prince héritier Al-Khelaifi se vengent des prisonniers politiques

Des détenus du quartier n°1, bâtiment 21, prison de Jaw, réservée aux prisonniers d'opinion, ont été battus et leurs effets personnels confisqués.

Les mercenaires du prince héritier de Bahreïn Salman al-Khalifa ont lancé une campagne de vengeance contre les prisonniers politiques, a-t-elle déclaré, à l'occasion de l'anniversaire du prophète.

Des détenus du quartier n° 1, bâtiment 21 de la prison de Jau, réservée aux prisonniers d'opinion, ont été battus et leurs effets personnels confisqués.

La répression a été menée par l'officier nommé Ahmed Al-Emadi, profitant de la défaillance des caméras de surveillance, où il a ordonné le passage à tabac de tout prisonnier s'approchant de sa cellule, tandis que plusieurs prisonniers étaient giflés.

Les mercenaires ont confisqué les effets personnels des prisonniers, y compris les fournitures d'hygiène, les couvertures et autres.

Il est à noter que les détenus sont privés de cantine depuis plus d'un mois et que la plupart des cartes de communication ne sont plus valables pour passer des appels téléphoniques. Le prisonnier d'Al-Emadi a décrit qu'il était un « homme lâche » qui coupait tous les prisonniers qui se tenaient devant lui.

Il est à noter que des centaines de prisonniers politiques croupissent dans les prisons du prince héritier Salmane, sous le règne duquel les violations des droits des prisonniers se sont multipliées depuis qu'il est devenu Premier ministre, succédant à l'oncle décédé de son père, successeur du calife.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114