Les Bangladais appellent les pays musulmans à rompre leurs liens avec l'Inde

Les Bangladais appellent les pays musulmans à rompre leurs liens avec l'Inde

Des milliers de personnes ont défilé vendredi à Dhaka, la capitale du Bangladesh, pour condamner les récentes remarques insultantes d'un responsable indien à l'encontre du Saint Prophète de l'Islam (PSLF).

Agence de presse AhlulBayt (ABNA):Ils ont exhorté les pays à majorité musulmane à rompre leurs relations diplomatiques avec l'Inde et à boycotter ses produits à moins qu'elle ne punisse deux responsables du parti au pouvoir pour les commentaires insultants.

Les manifestants ont également critiqué le gouvernement du Bangladesh pour ne pas critiquer publiquement les commentaires.

Ils ont marché après la prière du vendredi dans les rues proches de la principale mosquée Baitul Mukarram au centre-ville de Dhaka. Beaucoup ont scandé des slogans contre le Premier ministre indien Narendra Modi au milieu d'une colère croissante au Bangladesh et dans d'autres pays à majorité musulmane depuis la semaine dernière, lorsque deux responsables du parti au pouvoir Bharatiya Janata ont fait des commentaires insultants.

Le parti de Modi a suspendu un responsable et expulsé l'autre, tout en disant qu'il dénonce les insultes de personnalités religieuses, mais les manifestants bangladais ont déclaré que ces actions n'étaient pas suffisantes.

Ils ont exhorté le Premier ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, à faire une déclaration officielle condamnant le gouvernement de Modi au Parlement, qui tient sa session budgétaire.

Hasina entretient une relation chaleureuse avec l'Inde depuis plus d'une décennie malgré un sentiment anti-indien croissant au Bangladesh, une nation à majorité musulmane de 160 millions d'habitants. L'Inde est le voisin du Bangladesh et un partenaire commercial majeur.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE