"Le régime sioniste est contre la liberté d'expression"

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, a déclaré que l'action brutale d'Israël en tuant un journaliste montre que le régime sioniste s'oppose à la liberté d'expression et cherche à cacher ses faits et crimes terroristes en Palestine.

Agence de presse AhlulBayt (ABNA):Il a fait ces remarques lors d'une réunion avec son homologue qatari en visite, Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani, à Téhéran jeudi. Le ministre qatari des affaires étrangères accompagnait l'émir du Qatar lors de la visite en Iran.

Au cours de la réunion, les hauts diplomates de l'Iran et du Qatar ont condamné le meurtre brutal de Shireen Abu Akleh, correspondante de la chaîne de télévision qatarie Aljazeera, par le régime sioniste.

Ils ont attribué la poursuite des actes de terreur et des atrocités commises par le régime sioniste à un manque d'action sérieuse de la part des organisations internationales et des droits de l'homme ainsi qu'à leur double standard concernant les violations des droits de l'homme en Palestine, y compris l'assassinat ciblé de journalistes.

Les deux ministres des Affaires étrangères ont également déclaré que lorsqu'Abu Akleh a été martyrisée, elle portait un gilet de presse. Ils ont ajouté que l'acte sauvage du régime sioniste montre que Tel-Aviv est opposé à la liberté d'expression et cherche à dissimuler la vérité et ses crimes terroristes en Palestine.

Au cours de la rencontre, la ministre iranienne des Affaires étrangères a présenté ses condoléances pour le martyre de la journaliste palestinienne à sa famille, au peuple résistant de Palestine, à la communauté chrétienne et aux médias.

Amirabdollahian a également remis une plaque commémorative au ministre qatari des Affaires étrangères pour la remettre à la famille d'Abu Akleh en Palestine.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE