Le plus grand secret du Hezbollah?

Le plus grand secret du Hezbollah?

Au cours des deux dernières décennies, en particulier après les victoires du Hezbollah contre le régime sioniste en 2000 et en 2006, des rapports n'ont cessé d'être publiés sur la capacité militaire de la Résistance.‌

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Une capacité mystérieuse qui n'évoquent que des spéculations. Il y a peu Nasrallah a pris de court en levant un coin du voile sur le nombre de ses soldats opérationnels quelques 100.000. Mais comment le Hezbollah a-t-il réussi à devenir une menace majeure persistante contre le régime sioniste qui lui,  bénéficie des milliards de dollars de soutiens généraux des États-Unis.

Cette force, les dirigeants politiques et militaires du régime de Tel-Aviv le reconnaissent avouant que le Hezbollah est devenu leur plus grand cauchemar.  Cette crainte a poussé  l'armée israélienne à chercher à développer ses capacités militaires pour en relever le défi sans comprendre réellement si ou non cette extension de son arsenal est en fonction de l'ampleur du défi. Cette frayeur force d'ailleurs  les Sionistes à couper dans leur caisse et allouer d’importants budgets pour renforcer leur ""puissance militaire"" malgré de nombreux défis économiques, dont une grande partie émane des répercussions de la propagation de l’épidémie de Covid-19.

Il y a quelque temps, Benny Gantz, le ministre israélien des Affaires militaires a prétendu qu’Israël n'autoriserait pas le Hezbollah et d'autres alliés de l’Iran dans la région à être équipés d'armes qui nuiront à la supériorité [militaire] d'Israël...Evidemment les coups de bluff  du ministre israélien des Affaires militaires servent régulièrement de justification à l'agression du régime sioniste contre la Syrie. Or la encore ce dont craint le plus Israël c'est l'extension des capacités du Hezbollah en Syrie. Les Sionistes savent que le Hezbollah jouent un rôle de premier plan pour renforcer la capacité de l’armée syrienne et qu’il faut à  tout prix endiguer l’influence de la Résistance libanaise. 

« Il y a quinze ans, cet endroit a brûlé à cause des missiles du Hezbollah et de la menace des retranchements [militaires] iraniens en Syrie », a-t-il proféré lors de l'inauguration d'une nouvelle usine ouverte par le fabricant d'armes israélien Rafael dans la ville de Shlomi, dans le nord d’Israël. Et de poursuivre : « Israël essaie largement de renforcer sa puissance et de perturber l'équilibre régional ».

Or ces fanfaronnades du ministre israélien interviennent plus d'un an après que les Etats-Unis se sont engagés par écrit à maintenir «la supériorité militaire» d'Israël sur les autres pays de la région.

Les capacités militaires israéliennes tournent en round à défaut de pouvoir se mesurer à l'ennemi, ce qui a fait que la guerre de 2000 et de 2006 ont pris de court  celle contre la Syrie aussi tout comme celle du mois de mai à Gaza. La conséquence ? La création d'équations de dissuasion stratégique contre l'ennemi sioniste. Cela a également créé une nouvelle réalité régionale qui remet en question la supériorité militaire d'Israël et dépeint des scénarios dangereux pour le régime. Cela a donné naissance à un nouvel avenir pour la région et pour la Palestine. Partant, le régime sioniste a poursuivi une stratégie offensive appelée « guerre entre les guerres » ; espérant freiner ou limiter les capacités de l'axe de la Résistance. Mais puisque l'adversaire est une énigme, la recherche de cette supériorité à jamais minée devient elle-même la source d'anéantissement....C'est comme en Syrie ou des milliers de frappes ont fini par rendre totalement inefficace l'aviation israélienne.  L'entité est le plus grand perdant de sa guerre dans la guerre....

342/

Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE