Le Pakistan condamne la violence contre les musulmans en Inde

Le Pakistan condamne la violence contre les musulmans en Inde

Le premier ministre pakistanais dénonce le silence de plusieurs pays islamiques face à la violence contre les musulmans en Inde et loue la position de l’Iran à ce sujet.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a dénoncé vendredi les violences contre la minorité musulmane en Inde, et a exigé que le gouvernement de New Delhi affronte les extrémistes hindous.

Jan a déploré le fait que seul un petit groupe d’États islamiques a jusqu’à présent exprimé leur rejet et la condamnation du massacre des musulmans indiens.

Le premier ministre pakistanais a toutefois salué la position du leader de la révolution islamique d’Iran, l’ayatollah Seyed Ali Khamenei, contre les actes de violence contre les musulmans en Inde.

\"Nous louons la position du dirigeant iranien dans le soutien aux musulmans indiens\", a-t-il souligné, avant de remercier la minorité musulmane indienne pour son soutien, Recep Tayyip Erdogan.

La violence contre la communauté musulmane a éclaté après que le Parlement indien a adopté en décembre une loi qui permettra à New Delhi d’accorder la nationalité à des millions d’immigrants sans papiers entrés en Inde depuis l’Afghanistan, le Bangladesh et le Pakistan avant 2015, mais seulement dans le cas des non-musulmans.

Depuis lors, de violents affrontements ont été signalés entre des manifestants musulmans, des extrémistes hindous et la police indienne. Dans le cadre de cette persécution historique, neuf mosquées et des centaines d’exemplaires du Coran, le livre saint des musulmans, ont brûlé.

Comme le confirment les autorités locales, les affrontements ont fait plus de 40 morts et 300 blessés, pour la plupart musulmans, dans le nord-est du pays.

Divers analystes sur des questions internationales, comme Said Nader, ont affirmé que la violence contre les musulmans en Inde est une copie des politiques islamophobes des États-Unis et le régime d’Israël.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE