Le "NON" du Leader aux USA...

Le

A l'occasion du 42ème anniversaire de tentative du coup d'Etat de l'administration Carter contre les révolutionnaires iraniens, tentative qui a lamentablement échoué sur fond de la défection des centaines d'officiers de l'armée de l'air du Shah et de leur ralliement au camp de la Révolution, ...

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : le Leader de la Révolution islamique, et commandant en chef des forces armées iraniennes, l'Ayatollah Khamenei a reçu en audience, ce dimanche 7 février, un nombre de commandants et de pilotes de l'armée de l'Air. 

« Les Américains et les Européens n'ont pas le droit de nous imposer des conditions, car ils ont violé leurs engagements envers l'accord nucléaire. Par contre, la partie qui doit poser des conditions, est la RII qui a tenu ses engagements au titre du PGAC. L'Iran ne reviendra donc à ses obligations nucléaires que lorsque les États-Unis lèveront toutes les sanctions dans les faits et pas en parole ou sur papier. Et cette levée de sanctions devra évidemment être mise à l'épreuve de vérité par l'Iran. Telle est la politique définitive et irréversible de la République islamique sur laquelle il y a un consensus parmi tous les responsables iraniens, et personne ne s'en écartera », a souligné le Leader avant d'évoquer l'une des erreurs la plus colossale de l'administration démocrate sous l'ex président Carter : « Les Américains avaient fondé de grands espoirs sur l’armée impériale du Shah et ils avaient même fomenté un coup d'État pour empêcher la chute du régime de Shah sur fond d'arrestation des dirigeants de la révolution. Or c'était sans compter avec une Armée de l'Air iranienne qui a tourné le dos au régime et a choisi de s'engager aux côtés de la nation, quitte à contrecarrer le plan diabolique des démocrates américains. ce fut un certain 8 février 1979 »

Et d'ajouter : « cette erreur de calcul originelle, les Etats-Unis continuent à en commettre face à l'Iran. Les Amériacins n'ont aucune perception juste et réaliste de la situation iranienne .. et ceci les a conduit à en commettre une autre, le projet de la révolution de couleur de 2009. Le président démocrate de l’époque a officiellement apporté son soutien à ce mouvement seditionniste, croyant sans doute que c'était la fin de l'Etat iranien..." 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib