Le mouvement islamique au Nigeria défie le gouvernement interdire

Le mouvement islamique au Nigeria défie le gouvernement interdire

Le Mouvement islamique au Nigéria a contesté une interdiction imposée par le gouvernement nigérian devant une haute cour fédérale.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : L'action en justice contestant l'interdiction du Mouvement islamique au Nigéria a été intentée devant la Haute Cour fédérale d'Abuja par des avocats représentant le mouvement. Les avocats ont déclaré que l'ordre avait été déposé et accordé à la hâte, et qu'il violait la constitution nigériane.

La Haute Cour fédérale avait précédemment fait droit à une demande du gouvernement nigérian interdisant les activités du Mouvement islamique au Nigéria et le qualifiant d'organisation terroriste. Dans une annonce faisant suite à l'ordonnance du tribunal, le chef de la police nigériane a déclaré que tout manifestant arrêté en lien avec le mouvement serait poursuivi en vertu de la loi sur le terrorisme. L’équipe d’avocats représentant le Mouvement islamique au Nigéria souhaite que la Haute Cour fédérale intervienne.

Cheikh Ibrahim al-Zakzaky, dirigeant du Mouvement islamique au Nigéria, s'est engagé dans plusieurs manifestations réclamant la libération de l'éminent clerc qui est en détention depuis près de quatre ans en violation d'une décision de justice ordonnant sa libération immédiate.

Les membres du Mouvement islamique au Nigeria ont maintes et maintes fois souligné que le gouvernement nigérian était déterminé à donner une impression négative du Mouvement islamique afin de justifier l'oppression et le meurtre continus de ses membres. Ils se sont engagés à être pacifiques, peu importe le niveau de provocation.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib