Le Lieder iranien refuse tout dialogue avec les Etats-Unis

Le Lieder iranien refuse tout dialogue avec les Etats-Unis

Le chef de l’Iran refuse à nouveau le dialogue avec les États-Unis et avertit que l'administration Donald Trump cherche à imposer sa volonté à la nation perse.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "Offrant un nouveau dialogue à l'Iran, les Etats-Unis cherchent à imposer leurs revendications à la nation perse et à aller plus loin dans leur politique de pression maximale à l'encontre de ce pays", a déclaré mardi l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei.

Pour le leader de la révolution islamique d’Iran, "le dialogue est une astuce" et à travers elle, Washington veut montrer que sa campagne de pression maximale contre Téhéran porte ses fruits. Cependant, il est "sans valeur" et va échouer, a-t-il souligné.

Il a également mis en doute la position contradictoire des autorités américaines face au dialogue avec la République islamique. « Parfois, ils offrent une négociation sans conditions préalables à l'Iran, et d'autres posent 12 conditions. Cela montre le désordre politique à la Maison Blanche ou est une astuce pour confondre la contrepartie, bien qu'ils ne puissent pas le faire avec l'Iran », a-t-il insisté.

Dimanche, le président américain Donald Trump a de nouveau exclu la possibilité d'une rencontre avec son homologue iranien, Hasan Rohani, plus tard ce mois-ci en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, aux États-Unis.

Le magnat américain a fait cette annonce alors qu'il appliquait une politique de pression maximale à l'encontre de Téhéran depuis qu'il avait sorti son pays d'un accord multilatéral sur le programme nucléaire iranien, dans une tentative vaine de forcer Téhéran à renégocier le pacte.

L'Ayatollah Khamenei a subordonné le dialogue avec Washington au fait que ce dernier se conforme à l'accord déjà en vigueur, connu officiellement sous le nom de Plan d'action commun global (PIAC ou JCPOA).

« Au cas où les USA revenir en arrière (les mesures prises ci-dessus) et revenir à l'accord qui a violé l'année dernière, alors vous pouvez rencontrer l'Iran et d'autres partenaires du pacte, sinon il n'y aura pas de négociations entre l'Iran et les États-Unis à quelque niveau que ce soit, à New York ou nulle part ailleurs », a prévenu le dirigeant iranien.

L'Ayatollah Khamenei a exhorté les autorités persanes à utiliser leurs « capacités internes » pour résoudre les problèmes du pays et à ne pas dépendre d'États étrangers. « Cela ne signifie toutefois pas fermer les portes du dialogue avec le monde. Nous saluons les conversations avec les autres, mais nous ne dépendons de personne », s'est-il arrangé.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE