Le Lieder iranien exerce son droit de vote aux élections législatives

Le Lieder iranien exerce son droit de vote aux élections législatives

Le chef de la révolution islamique d'Iran souligne que les Iraniens participent à la prise de décision du pays par le biais des élections.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "Le jour des élections est la journée des droits civiques de la nation qui veut voter et concrétiser sa participation à l'administration des affaires de son pays, ce qui est son droit", a déclaré l'ayatollah Seyed Ali Khamenei al exercer votre droit de vote aux élections législatives dans un collège électoral de Téhéran (capitale).

Après avoir souligné que le jour du scrutin est une célébration nationale, le chef a félicité tous les citoyens du pays perse.

Soulignant l'importance des élections, l'ayatollah Khamenei a ajouté que les élections garantissent les intérêts nationaux et que ceux qui s'intéressent aux intérêts nationaux du pays doivent participer aux élections.

L'ayatollah Khamenei avait précédemment demandé une participation massive aux élections législatives. "Une participation massive aux élections du Parlement montre l'unité du peuple contre les ennemis", a-t-il souligné.

À son tour, le président du pays perse, Hasan Rohani, a souligné lundi l'importance des élections et a indiqué que l'Iran était le premier pays de la région de l'Asie occidentale à inaugurer une démocratie, à établir un Parlement et à organiser des élections.

Quelque 58 millions d'Iraniens ont le droit d'élire ce 21 février les 290 députés de la 11e Assemblée consultative islamique d'Iran (Majles). En outre, ils voteront aux élections de mi-mandat de la Ve Assemblée des Experts dans les provinces de Téhéran, Khorasan Razavi, North Khorasan, Fars et Qom.

Près de 3 millions des personnes convoquées sont celles qui ont atteint 18 ans et, selon la Constitution, ont le droit de participer pour la première fois aux élections.

En outre, l'Iran organise les élections en toute transparence et sécurité. Le commandant adjoint des forces de police iraniennes, le général Ayoub Soleimani, a expliqué jeudi que sur 280 000 policiers, quelque 180 000 officiers seront présents dans les bureaux de vote, tandis que 40 000 autres surveilleront les lieux voisins.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE