Le dirigeant iranien apprécie les efforts des forces armées contre COVID-19

Le dirigeant iranien apprécie les efforts des forces armées contre COVID-19

Le chef de la révolution islamique en Iran apprécie l'excellent travail des forces armées du pays perse dans la lutte contre le nouveau coronavirus, COVID-19.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "J'apprécie les services que les Forces armées ont rendus à notre peuple bien-aimé en ce qui concerne la lutte contre le nouveau coronavirus, et j'insiste sur la nécessité de poursuivre et d'intensifier encore plus ces efforts", a souligné le dirigeant iranien, l'ayatollah Seyed Ali Khamenei.

Dans un message publié ce jeudi, le chef perse a également ordonné aux forces armées du pays de former un « commandement de santé et de traitement », dont le travail consiste à créer des centres médicaux, tels que des hôpitaux de campagne et des hospices pour héberger et soigner les personnes touchées par COVID-19 et contenir la propagation de l'épidémie dans le pays.

"La répartition des tâches et des obligations de ces centres et des forces armées est l'une des tâches de ce commandement" santé et traitement ", a-t-il souligné, avant d'ajouter que le commandement doit travailler en totale conformité avec le ministère de la Santé du pays.

L'ayatollah Khamenei a également indiqué que la mesure peut être considérée comme une "manœuvre de défense biologique", compte tenu de l'existence des caractéristiques d'une attaque biologique, un fait dénoncé à la fois par le chef de l'Organisation de défense passive d'Iran, le général de brigade Qolamreza Jalali, ainsi que de grands experts américains et chinois.

Dès les premiers jours de l'épidémie du nouveau coronavirus dans le pays persan, les forces armées du pays ont mobilisé toutes leurs forces pour contenir la propagation du virus mortel.

Entre autres mesures efficaces, l'armée iranienne a utilisé toutes ses installations pour désinfecter les rues et les lieux publics, a créé plusieurs ateliers dans différentes provinces du pays pour produire des masques et d'autres produits d'hygiène nécessaires.

Le porte-parole du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), le général de brigade Ramezan Sharif, a indiqué mercredi que plus de 100 000 membres de cette unité d'élite des Forces armées travaillaient déjà sur les efforts pour faire face au COVID-19.

L'Iran, malgré les sanctions illégales que les États-Unis s'est imposée contre elle, même son secteur pharmaceutique, elle a mis en place plusieurs contre-mesures pour contenir la propagation rapide de l'épidémie, elle a donc été la deuxième place dans le traitement des personnes infectées, selon les chiffres fournis par le portail mondial de statistiques Worldometer.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE