Le Bureau de l'Autorité religieuse suprême Sayyid Ali al-Sistani attribue une valeur monétaire à la Zakat al-Fitr

Le Bureau de l'Autorité religieuse suprême Sayyid Ali al-Sistani attribue une valeur monétaire à la Zakat al-Fitr

Le Bureau de l'Autorité religieuse suprême Sayed Ali al-Sistani détermine la valeur monétaire de la Zakat al-Fitr pour cette année à 2250 dinars irakiens par personne pour le jeûne du mois sacré de Ramadhan cette année 1443 AH.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le Zakat Fitr est d'environ trois kilos de blé ou d'orge ou de dattes ou de raisins secs ou de riz ou de millet, etc., qui est l'aliment dominant à l'endroit où vit la personne. Il suffit également que la personne paie le prix de l'un de ces articles en espèces. Par précaution obligatoire, il ne doit pas donner de cet aliment qui n'est pas de base chez lui, même s'il s'agit de blé, d'orge, de dattes ou de raisins secs. Par conséquent, le croyant peut tenir compte de la valeur monétaire du kilo de ces matériaux dans son pays avant de payer la somme de trois kilos par personne en espèces.

On l'appelle Zakat al-Fitr parce qu'elle est obligatoire le jour de l'Aïd al-Fitr, on l'appelle aussi la Zakat [charité] pour le corps, car elle sauve le corps des calamités. Elle se distingue des autres Zakat car elle est imposée aux personnes plutôt qu'à l'argent, c'est-à-dire qu'elle est imposée pour purifier les âmes des croyants qui jeûnent et non pour purifier l'argent comme pour les autres Zakat. La Zakat al-Fitr doit être donnée aux pauvres et aux nécessiteux.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE