L'armée israélienne en Arabie!

L'armée israélienne en Arabie!

L’Arabie saoudite aurait contacté le régime israélien pour acheter ses systèmes de missiles au milieu de la guerre sanglante du royaume contre son voisin du sud, le Yémen.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le magazine numérique Breaking Defense a publié le rapport mardi, citant des sources israéliennes.

Il a noté que le développement était intervenu après que les États-Unis ont retiré ses systèmes THAAD et ses batteries de missiles Patriot de la périphérie de la capitale saoudienne Riyad.

Annonçant dimanche le « redéploiement », le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a refusé de donner des raisons précises. 

Il s’est contenté de dire que Washington continuait à maintenir un engagement « large et profond » envers ses alliés dans la région malgré le retrait des batteries.

Le royaume saoudien considère également acheter des armes russes et chinoises. L’Arabie saoudite envisage de s’acquérir « soit le Dôme de fer, produit par Rafael, qui est meilleure contre les roquettes à courte portée, soit le Barak ER, produit par IAI, qui est conçu pour intercepter les missiles de croisière », a rapporté le journal, citant des sources israéliennes.

Les sources ont été, quant à elles, citées par Breaking Defence comme soulignant qu’« un tel accord serait réaliste » si Riyad et Tel-Aviv pouvaient s’assurer de l’approbation de Washington.
Une image satellite de la société privée américaine Planet Labs, montre que les États-Unis ont retiré, ces dernières semaines, des batteries de missiles Patriot, malgré les attaques d’Ansarallah qui se poursuivent contre l’Arabie saoudite.

L’agence américaine Associated Press a révélé qu’au cours des dernières semaines, les États-Unis avaient retiré les batteries de missiles Patriot d’Arabie saoudite.

L’agence de presse a indiqué qu’une image satellite prise par la société privée américaine Planet Labs, a montré que les États-Unis ont retiré, ces dernières semaines, certains de leurs systèmes de défense avancés, dont les batteries de missiles Patriot d’Arabie saoudite.

Selon l’agence américaine, une photo prise, à la fin du mois d’août, montre que certaines de ces batteries ont été retirées du site, alors que les activités et mouvements de véhicules s’y poursuivaient toujours.

L’Associated Press a ajouté qu’une nouvelle image haute résolution prise par Planet Labs hier, vendredi, a montré que les plates-formes de ces batteries sur le site sont désormais vides, sans qu’aucune activité n’y soit détectée.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Imam Khamenei's message to pilgrims of Hajj 2021 in 37 languages
114