?>

La France pays désormais occupé...

La France pays désormais occupé...

Sur fond de cris d'orfraie lancés par les soutiens anglo-américains de Riyad qui ont peur de perdre totalement Maarib, la pétrolifère et de voir sous leurs yeux le premier pipeline de la Résistance naître en mer Rouge, Ansarallah a lancé depuis 2 jours une opération-éclair pour libérer la totalité de Maarib.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Une frappe au drone vient d'avoir lieu contre le sud saoudien d'où les avions américains de la coalition que Biden dit ne plus soutenir ne cessent de lancer des raids. Selon le porte-parole des forces yéménites, le général Saree, une frappe aux quatre drones de type Samad 3 et Qassef 2 a eu lieu contre l'aéroport d'Abha, à Assir au sud de l'Arabie saoudite. Peu avant le régime des Salmane avaient crié au scandale en affirmant que l'un des drones avait endommagé un avion civil : " Faux! répond le général yéménite qui affirme que l'aéroport a depuis longtemps été aménagé en aéroport militaire.

La chaîne d’information qatarie Al-Jazeera a rapporté que le mouvement yéménite d’Ansarallah avait lancé une attaque balistique contre la ville de Maarib, située dans le centre du pays. Cela intervient alors que les forces de l'armée yéménite et les combattants d’Ansarallah n'ont pas encore réagi à cette nouvelle.

L’année dernière, Ansarallah a repris aux mercenaires à la solde de l’ancien régime (Mansour Hadi) une grande partie de la province de Maarib. Lors d’une interview accordée le samedi 6 février à la chaîne d’information libanaise, Al-Mayadeen, Mohammad Ali al-Houthi, membre du Conseil politique suprême yéménite a déclaré qu’Ansarallah avait entendu les récentes déclarations de l'administration américaine sur le Yémen, mais n'avait encore rien vu se passer.« Sanaa attend à ce que les déclarations du président américain sur l'arrêt de la guerre et la fin du blocus soient converties en actions », a-t-il précisé. Au cours de ces dernières 48 heures, les combattants yéménites ont fait des progrès significatifs dans la périphérie de la ville de Maarib.

Le journal libanais Al-Akhbar a passé en revue l'opération et a écrit que diverses armes ont été utilisées dans l'opération. « Malgré le soutien aérien d’envergure de l’aviation de la coalition d'agression saoudo-émiratie aux mercenaires affiliés au gouvernement yéménite démissionnaire les combattants de la Résistance yéménite ont réussi à prendre sous leur contrôle des dizaines de bases, appartenant aux spires pro-Hadi », rapporte le journal.

Dans la foulée des affrontements qui opposent les combattants d’ Ansarallah aux forces de la coalition d'agression dirigée par l'Arabie saoudite sur les fronts de Maarib, la station de pompage et la montagne Kufil ont été libérées par la Résistance yéménite.

Les avions de guerre de la coalition saoudienne ont bombardé à sept reprises les fronts du district de Sirwah au cours des 48 dernières heures. Si Ansarallah continue d'avancer le long de la route orientale de Sirwah, on peut dire que la Résistance yéménite a entamé une mouvance sérieuse pour reconquérir Maarib. Il va de soit qu’ Ansarallah a mobilisé ses forces pour libérer le barrage de Maarib. En tout cas, Les forces de Sanaa sont sur le point de prendre le contrôle de la ville de Maarib, à la lumière de leurs grands progrès à la périphérie de la ville au cours de ces dernières heures, et auront instamment sous peu en ligne de mire le centre du gouvernorat, et ce, parallèlement à leur entrée en "négociations de dernière minute" avec les tribus. D'où les appels hystériques des parties américaine et britannique, à l'adresse d'Ansarallah pour qu'il mette fin à sa nouvelle attaque contre Maarib. Cependant, le mouvement semble poursuivre ses opérations, dans un effort visiblement destiné à en extraire la carte de la main de ses adversaires de façon permanente avant de s'asseoir pour une négociation. 

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام رهبر انقلاب به مسلمانان جهان به مناسبت حج 1441 / 2020
conference-abu-talib