L’Ayatollah Ramazani : L’amabilité et l’affection sont les élixirs de la durabilité de la famille. / Le but de la religion est l’amendement de l’homme dans toutes ses dimensions.

L’Ayatollah Ramazani : « Allah a dit que l’élixir de la durabilité de la famille, c’est l’amabilité et l’affection ; seules celles-ci sont indéfectibles.

Agence de presse Ahl ul-Bayt (a.s.), ABNA. – Au cours de son voyage officiel en Belgique, l’Ayatollah Ramazani, Secrétaire général de l’Assemblée mondiale Ahl ul-Bayt (a.s.) a visité l’Ambassade d’Iran à Brussel. 

Dans son discours prononcé en présence du personnel de l’Ambassade d’Iran en Belgique,  le Secrétaire général de l’Assemblée mondiale Ahl ul-Bayt (a.s.) a remercié l’Ambassadeur d’Iran et a rappelé : « Il faut exploiter le mieux cette opportunité inestimable. Il y a eu une idée scientifiquement tenue qui consiste à dire qu’il n’y aura plus de révolution inspirée par la religion dans le monde ; or l’Imam Khomeiny nous a appris deux choses : l’une, que l’islam a sa propre théorie et son propre programme de gouvernance ; et l’autre, que ce programme est rationnellement réalisable et l’Imam lui-même l’a bien démontré. » 

Il a ajouté : « La révolution implique le changement subite et il y en avait beaucoup qui ne croyaient pas que la Révolution iranienne réussît ; même dans les hawzahs, on était loin de croire que cette révolution se réalisât. Mais la Révolution islamique s’est produite. »

Faisant allusion à l’exhaustivité de l’islam, l’Ayatollah Ramazani a dit : « Notre conception de l’islam n’a pas été laïque ni libérale, puisque dans de telles conceptions il est impossible d’avoir une théorie de gouvernance fondée sur l’islam. L’Imam Khomeiny était d’avis qu’il nous est possible d’avoir des théories au niveaux individuel et sociétal axées sur la religion, ce qui fait que notre jurisprudence individuelle et sociétale est bien exhaustive. Dans son livre  “Les opinions morales”, le défunt Allameh Tabataba’i avança une très importante discussion sociologique. L’Imam Khomeiny aussi pensait que des impératifs jurisprudentiels concernant des actes comme la prière et le jeûne peuvent en même temps impacter la société, car l’amendement individuel entraîne l’amendement social ; l’amélioration individuelle aboutit à l’amélioration familiale et celle-ci à son tour donne lieu à l’amendement de la société. La religion vise à amender l’homme dans tous les domaines et dans toutes ses dimensions et la société doit parvenir à une dignité proportionnelle. » 

  1. لقد کرمنا بنی آدم’’ (“Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam”), la dignité essentielle est accordé à tous les humains et la supériorité de l’homme relève de sa propre volonté dont la piété est le critère. Il faut employer cette volonté de manière juste. » 

Le Secrétaire général de l’Assemblée mondiale Ahl ul-Bayt (a.s.) a précisé : « Allah, Exalté soit Son Nom, dit : “Répondez à Allah et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie”. Il est vrai que nous sommes déjà en vie, nous sommes vivants et nous respirons ; mais la vie dont il est question dans ce verset n’est pas la vie sensible (biologique), mais il s’agit de la vie intelligible, d’une vie qui nous révèle la philosophie de l’être humain.

L’Allameh Hassan Zadeh disait que l’homme doit être invité à se déplacer de la vie sensible à la vie intelligible, c’est-à-dire à devenir intelligent et à atteindre l’intuition. Une fois que notre capacité auditive est bien accordée et que nous appréhendons et agissons correctement, notre apprentissage aussi se développe. Comme le disait l’Ayatollah Bahjat, si l’homme pratique ce qu’il a déjà appris, il apprendrait beaucoup plus de nouvelles choses qu’il ignorait. » 

L’Ayatollah Ramazani a ensuite évoqué une mémoire de l’Allameh Hassan Zadeh : « Lorsqu’on se rendait auprès du défunt Allameh, il nous disait : “je vous confie à Allah et je confie Allah à vous. On comprenait bien la première partie mais la seconde connotait quelque chose de subtile.” »

L’Ayatollah Ramazani a continué : « Le rôle d’un savant religieux est d’annoncer le nom de Dieu et cette croyance doit s’installer en nous-même avant tout. Lors de son retour de la France et de la rencontre avec l’Imam Khomeiny, les amis du Martyr Morteza Motahhari lui avaient demandé de raconter ce qu’il y avait vu. Celui-ci leur avait répondu qu’il avait vu quatre “actes de foi” chez l’Imam Khomeiny : la foi en son but, la foi en son route, la foi en ses propos et la foi en son Seigneur. »

Cet érudit chiite a souligné : « Allah était présent dans l’existence même de l’Imam Khomeiny qui n’avait peur de personne. Selon les hadiths, quiconque redoute Allah, tout le redoutera, et quiconque ne redoute pas Allah, redoutera tout. Nous devons prendre soin de nous-mêmes et de nos enfants. Je m’adresse à Allah et je Le supplie : ô Allah, nous ne pouvons pas prétendre être venu ici pour Toi. Nous venons pour nous acquitter de notre devoir et nous Te confions nos enfants. »

Mettant l’accent sur l’importance de l’amabilité et de l’affection dans la famille, le Secrétaire général de l’Assemblée mondiale Ahl ul-Bayt (a.s.) a affirmé : «Allah a dit que l’élixir de la durabilité de la famille, c’est l’amabilité et l’affection et seules celles-ci sont indéfectibles. D’après les propos de notre maître l’Ayatollah Javadi Amoli dans son livre “La femme vue dans le miroir de la beauté et de la majesté”, la femme est l’incarnation de la beauté et l’homme l’incarnation de la majesté. Selon les versets coraniques, la femme et l’homme, réunis dans le cadre de la famille, se procurent l’un à l’autre la tranquillité et la sérénité. »

L’Ayatollah Ramazani a noté : « Si Allah est présent dans notre vie, nous arriverons à la vie idéale. L’Allameh Hassan Zadeh disait que le nombre des niveaux de l’amour est égal au nombre des versets du Coran. Il est dit au lecteur du Coran : lit, comprends et pratique (ce que tu as acquis) pour qu’Allah t’appuie et te laisse monter (à un niveau plus supérieur). L’Allameh disait qu’il y a un Trône (divin) grand et un Trône grandiose. Le cœur de l’homme c’est le Trône grandiose et Allah est en même temps le Seigneur du Trône grand et du Trône grandiose.

342/


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NECESSITE-D_UNE-CONNAISSANCE-MUTUELLE